28/10/05 - Veillez à la parité !

Communiqué de presse de la Société Mathématique de France

La Société Mathématique de France s'associe au mouvement de dénonciation de la sous-représentation des femmes suscité par la composition du nouveau Conseil d'administration du CNRS. Seule une femme - sur 21 membres – siège dans le Conseil du plus grand organisme de recherche européen. Cette situation est inacceptable et augure mal de l'avenir dans un contexte de profonde réforme du système national de recherche. De plus, les propos du Ministre délégué à l'Enseignement supérieur et à la Recherche, en réponse aux questions sur ces nominations, tels qu'ils ont été rapportés dans le journal Le Monde du 22 octobre dernier, ont exprimé son manque de considération pour les intéressées, pour la communauté scientifique toute entière et pour l'ensemble des femmes. Alors que se discute le projet de loi de programme pour la Recherche, il est plus que jamais nécessaire que le gouvernement, les élus et les élues adressent des messages cohérents et forts pour inciter les jeunes filles à entreprendre des études scientifiques et techniques, à s'engager dans les métiers de la recherche et à apporter aux postes de responsabilité la diversité et la richesse de leurs talents aux cotés de leurs collègues masculins. Il est particulièrement nécessaire que les membres du gouvernement de la République, a fortiori celui-ci chargé de la Recherche, témoignent à l'égard des femmes appartenant à la communauté scientifique ou aspirant à y entrer, du minimum de respect dû à la dignité de chacune et de chacun.

Pour le conseil de la SMF
Marie-Francoise Roy, présidente
le 28 octobre 2005