Rapport moral 2001

Période de juin 2000 à juin 2001

Affaires générales, par Mireille Martin-Deschamps, Présidente

Après trois années passées à la présidence de la SMF, je vais passer le relais et redevenir une adhérente de base. Ces trois années auront été pour moi intéressantes et enrichissantes à tous points de vue, même si parfois elles ont été aussi source de stress. C'est pourquoi je remercie chaleureusement celles et ceux qui m'ont fait confiance, et avec qui j'ai travaillé à faire avancer les projets qui nous tenaient à cœur.

CIRM

La convention qui officialise le nouveau statut du CIRM (une UMS CNRS/SMF) a été approuvée par le Conseil de la SMF et signée par la directrice générale du CNRS en juillet 2000.

Par ailleurs, une deuxième convention, avec l'État, par l'intermédiaire des ministères chargés de la Recherche et de l'Enseignement, est en cours de signature, et précise entre autres l'engagement financier de l'État au CIRM pour 4 ans.

Enfin une convention est en cours d'élaboration entre le CIRM et l'Université de la Méditerranée ; elle devrait préciser les liens entre le CIRM et l'université (par exemple en ce qui concerne les personnels mis à disposition ou l'accès à la bibliothèque) sans perdre de vue le caractère national du CIRM.

A la suite d'une visite au CIRM en août 2000, le recteur de l'académie de Marseille a apporté à la SMF son soutien pour les travaux de rénovation prévus. Il nous a assurés que le renouvellement du bail en 2004 ne devrait pas poser de problème et nous a poussés à faire un pré-projet architectural par tranches. Nous disposons désormais d'un schéma d'évolution et de développement dont le budget est réparti en quatre phases :

  • un nouvel auditorium
  • la rénovation de la bastide, du patio, de la salle de restaurant
  • la rénovation des accès et de l'accueil
  • l'extension de la SMF (salle de stockage).

Le CNRS a proposé de s'associer à ce projet. Nous avons pris des contacts avec la ville de Marseille, le Conseil Général et le Conseil Régional. Nous avons à la fois défendu la notion de projet global CIRM/SMF et développé en particulier les arguments qui justifient l'appui à l'extension de la SMF (voir ci-dessous la section Cellule de diffusion). L'engagement financier du rectorat devrait être précisé au cours du printemps 2001 (à l'occasion d'une commission de site du plan État-Région), ce qui nous permettra de poursuivre les études architecturales ainsi que les démarches pour obtenir les subventions des collectivités locales.

Depuis le 1er septembre 1999, la partie consacrée au logement du bâtiment du centre de formation du CNRS a été mise à la disposition du CIRM. L'autre partie du bâtiment devant être fermée, le CNRS en propose au CIRM la gestion totale. Ce centre comporte quatre salles, dont deux continueraient à être régulièrement utilisées par le centre de formation, les deux autres pouvant être utilisées par le CIRM. Ceci permettrait au CIRM d'accueillir plus de petits groupes et de leur offrir de bonnes conditions de travail.

Une convention devrait être mise en place avec une période d'essai de 2 ou 3 ans, sachant que cette opération ne doit ni occasionner de problèmes financiers, ni modifier la mission primitive du CIRM. 

Les besoins du CIRM en personnel augmentent, d'une part dans l'hypothèse de la gestion du centre de formation du CNRS, donc de la prise en charge de son entretien, d'autre part à cause du départ sur un poste à Grenoble de M. Galeski, qui était bibliothécaire au CIRM depuis 1982 et qui a beaucoup contribué au développement de la bibliothèque. Il sera remplacé par N. Gauthier, mais il est nécessaire de recruter une personne sur un poste à la fois d'informatique et de documentaliste pour s'occuper de la micro-informatique, de la formation du personnel et de l'informatisation de la bibliothèque.

Ces besoins en personnel devraient être couverts par le CNRS, qui a débloqué 3 postes AFIP pour le CIRM.

Adhésions

En 2000, nous avons eu 1952 adhérents, dont 175 nouveaux, ce qui montre une progression régulière. Cette année encore, nous avons lancé au moment de la campagne d'adhésions 2001 une opération de parrainage, avec en cadeau un abonnement 2000 gratuit à la Revue d'histoire des mathématiques ou à Panoramas et Synthèses.

Sur la même base que celle qui existe avec la SMAI, nous avons créé une adhésion conjointe avec l'association Femmes et Mathématiques, valable dès cette année, et à partir de 2002, nous aurons également une adhésion conjointe avec l'UPS (Union des Professeurs de Spéciales). 

Activités scientifiques

Elles ont été nombreuses en cette année 2000, année mondiale des mathématiques.

La journée annuelle a eu lieu le 17 juin à l'IHP. La partie scientifique a été consacrée à &171;  Quelques aspects de la théorie du contrôle &187;.

Par ailleurs, deux sessions &171; États de la Recherche &187;se sont tenues, l'une en novembre au CIRM (milieux aléatoires), l'autre en décembre à Bordeaux (théorie analytique des nombres). Le nouveau responsable de ces sessions est Jacques Tilouine, et le comité est en cours de renouvellement. Je remercie Jean-Benoit Bost, qui était responsable depuis 1998, pour son investissement dans l'organisation de ces sessions, ainsi que le Ministère et le CNRS, pour leur soutien financier.

Parallèlement, une &171; Journée thématique &187;a eu lieu en septembre à l'Université de Savoie, sur le thème : &171;  Théorie du contrôle et applications &187;.

Avec le Réseau Universitaire des Centres d'Autoformation, nous avons organisé en septembre une journée &171; Mathématiques en ligne &187;, qui a permis de confronter des expériences de création et d'utilisation de documents multimédia pour l'enseignement (supérieur) des mathématiques et de débattre sur les possibilités de mise au service de cet enseignement des technologies du multimédia et des techniques d'information et de communication.

En novembre 2000 nous avons été associés, avec la SMAI, à une conférence internationale sur les Mathématiques dans l'Industrie et les Services organisée à l'École Polytechnique, dont l'objectif était de présenter l'impact et l'état de l'art des applications des mathématiques dans les activités de la société.

En avril 2001, nous avons organisé avec l'ENS de Lyon, dans le cadre des Rencontres Mathématiques de l'ENS, deux journées pour célébrer l'anniversaire de la note aux CRAS d'Henri Lebesgue du 29 avril 1901, qui peut être considérée comme l'acte de naissance de l'intégrale de Lebesgue.

Affaires internationales

La SMF a estimé qu'il entre dans le cadre de ses mission d'aider, par le don de certaines de ses publications, les départements de mathématiques ayant de faibles moyens financiers. En 2000, l'Université Indépendante de Moscou (Russie) et le nouvel Institut de Mathématiques de Lima (Pérou) ont reçu une collection complète de la série Astérisque. Les frais de port ont été pris en charge par le Ministère des Affaires Étrangères au titre de la coopération scientifique.

Claude Lobry, qui a énormémént œuvré pour développer le CIMPA ainsi que pour améliorer sa situation financière, a terminé son mandat et a été remplacé par Michel Jambu, professeur à Nantes.

Les représentantes de la SMF ont participé à l'assemblée générale de la Société Mathématique Européenne qui a au lieu les 7 et 8 juillet à Barcelone, avant le troisième Congrès Mathématique Européen. Lors de cette AG, nous avons regretté de ne pas être bien informés des actions entreprises par la SME. Nous avons également demandé que les publications de la SMF soient mieux représentées dans la rubrique &171; Recent books &187;de la Newsletter de la SME.

Nous nous réjouissons que ces deux remarques aient depuis été prises en compte.

Grâce au travail du comité d'organisation et en particulier de Paula Cohen et des membres de l'UMPA de l'ENS de Lyon, le programme du congrès organisé conjointement par l'AMS et la SMF à l'ENS de Lyon du 17 au 20 juillet 2001 est presque achevé. Nous espérons que ce congrès sera une grande réussite, malgré certaines difficultés pour trouver des financements.

Affaires générales et personnel

La lettre du correspondant aux associations fixant le statut fiscal de la SMF est arrivée à la mi-juin. Si les activités d'édition ont été déclarées non lucratives, cette réponse, confirmée par une lettre (en novembre) de la Secrétaire d'état au budget, conclut à l'assujettissement de la SMF aux impôts commerciaux pour la partie de son activité concernant le fonctionnement du CIRM, activité que l'administration fiscale considère comme lucrative.

Il va sans dire que nous contestons cette décision, jusqu'à présent sans succès. J'espère que comme en 1997-98, grâce au soutien de nos autorités de tutelle, nous pourrons sortir de cette situation difficile, qui risque de compromettre l'avenir du CIRM et de la SMF.

J'insistais l'année dernière sur nos besoins grandissants en personnel. Les choses se sont encore compliquées cette année. À la suite du départ imprévu à la fin du mois d'août de N. Hermellin, nous avons restructuré le secrétariat de rédaction. Nous avons confié à N. Christiaen toute la responsabilité des revues scientifiques et, parallèlement, nous avons engagé en novembre un nouvel employé F. Arnaud sur un CDD de 6 mois, pour travailler sous la responsabilité de N. Christiaen pour les revues scientifiques et sous la responsabilité de C. Ropartz pour la Gazette, le catalogue et l'Officiel. À l'issue de ce CDD nous souhaitons recruter F. Arnaud, qui s'est formé très vite aux tâches que nous lui avons confiées et donne entière satisfaction dans son travail, sur un CDI.

En même temps, nous avons perdu en septembre 2000 à la cellule de diffusion de Marseille, un demi-poste de comptabilité qui nous avait été attribué par le CNRS et C. Munusami s'est retrouvé seul pour &171; faire tourner &187;la cellule. Pour l'aider nous avons recruté une personne sur un CDD de deux mois, mais cette solution est très provisoire.

Il faut donc souligner que nous avons été confrontés à des difficultés importantes dans le fonctionnement au jour le jour de la SMF (en particulier dans la préparation du numéro 86 de la Gazette) et que c'est grâce au dévouement et à l'énergie du personnel en place que nous avons pu y faire face. Je tiens à les en remercier chaleureusement.

Stéphane Aicardi, l'objecteur de conscience qui travaillait depuis septembre 99 sur le site parisien, et dont le travail était très apprécié, a terminé son contrat en février. Pour le remplacer, nous avons monté un dossier d'emploi-jeune qui a été accepté. Nous espérons pouvoir recruter prochainement sur ce poste.

Enfin pour nos besoins en informatique, nous faisons appel à un informaticien de l'ENS qui assure des vacations, ce qui semble une bonne solution. 

Comme nous le lui avions demandé, Michel Zisman a élaboré, en accord avec les employé(e)s de la SMF, un plan de carrière du personnel, qui s'inspire partiellement du fonctionnement du CNRS. Il nous reste maintenant à avancer dans le passage aux 35 heures.

Communication, par Michel Waldschmidt

Prix d'Alembert

Le Prix d'Alembert a été décerné lors de la journée annuelle de la SMF en juin 2000. Les lauréats ont été Elisabeth Busser et Gilles Cohen pour leurs travaux communs dans des journaux quotidiens ou mensuels.

À l'occasion de l'année 2000, en plus du prix D'Alembert &171;  classique &187;, nous avons créé des &171; prix D'Alembert des lycéens &187;. Ces prix récompensent des personnes pour des conférences présentant des mathématiques pour un public de lycéens. Cette manifestation, destinée à faire connaître les mathématiques vivantes en des termes accessibles à un public jeune, a rencontré un vif succès : plus de 20 dossiers ont été soumis, 8 sélectionnés pour une conférence devant le jury de lycéens, et 4 prix attribués, dont les textes seront publiés par la SMF. Voici le palmarès:

  • Grand Prix : La recherche exhaustive (ou comment trouver une aiguille dans une botte de foin ?), par Gilles Dowek 
  • Premier prix avec mention spéciale du jury : Histoire d'irrationnels, par Benoît Rittaud
  • Deuxième prix : Jonglage et théorie des automates, par Jean-Christophe Novelli
  • Troisième prix : La géométrie des nombres : de Gauss aux codes secrets, par Phong Nguyen

Il était prévu, lors de l'organisation du Prix d'Alembert des Lycéens, que les lauréats pourraient répéter leurs exposés dans des lycées, à la demande d'enseignants du secondaire. Plusieurs sollicitations sont apparues à la suite de la remise des prix, et ont donné lieu à des exposés de certains lauréats: Benoît Rittaud et Gilles Dowek en Vendée, Christophe Novelli à Longjumeau, Benoît Rittaud dans les Cotes d'Armor, etc. Plus récemment, un message a été adressé aux correspondants de la SMF dans les différentes universités pour qu'ils suscitent éventuellement des demandes. Dans tous les cas la SMF a pris à sa charge les frais de déplacement des conférenciers.

Par ailleurs, Daniel Barsky a négocié auprès des éditeurs la publication des textes des conférences ; elles vont paraître périodiquement dans &171; Pour la Science  &187;, et seront ensuite réunies en un ouvrage.

3ème Congrès Européen

Lors du 3ème Congrès Européen de mathématiques qui a eu lieu à Barcelone début juillet 2000, dix prix pour jeunes chercheurs (moins de 32 ans) ont été décernés par la Société Mathématique Européenne. Parmi les lauréats figurent cinq représentants de l'école mathématique française: Raphäel Cerf, Emmanuel Grenier, Vincent Lafforgue, Paul Seidel et Wendelin Werner. La SMF, la SMAI et le comité An 2000 France ont souhaité fêter cet évènement exceptionnel en organisant le 9 novembre à l'Institut Henri Poincaré une demi-journée de conférences scientifiques entrecoupées d'intermèdes musicaux (avec l'ensemble de cors de basset &171; Cave Canem &187;). Chaque lauréat était présenté par une personnalité scientifique connaissant son \oeuvre, et donnait ensuite un bref exposé. Christian Peskine, Claude Puech, et Jean-Pierre Finance, conseiller du ministre de la recherche, étaient présents. La SME était representée par son vice-président. Le CNRS et les éditions Springer ont apporté leur concours financier.

La Gazette des mathématiciens

La Gazette des mathématiciens, revue destinée aux adhérents, publie 4 numéros par an, d'une centaine de pages, contenant des articles d'intérêt général (pour la communuté mathématique), des informations &171; officielles &187;communiquées par le CNRS ou les ministères, des articles mathématiques et des recensions de livres. De plus, nous publions régulièrement des numéros spéciaux, comme ceux consacrés à André Weil (1999) ou à Jean Leray (2000). Un numéro spécial sur Mathématiques et Biologie est paru au printemps.

Jean-Michel Kantor est responsable, en partenariat avec l'éditeur Vuibert, d'un volume de réédition de textes mathématiques parus dans la Gazette.

Serveur de la SMF

Nous avons mis en place un serveur il y a un peu plus de deux ans. Il se développe de manière satisfaisante : on y trouve bien sûr l'annuaire des membres, et beaucoup d'informations utiles pour la communauté mathématique, un forum de discussions, un système d'adhésion en ligne, etc. Un effort spécial a été fait pour améliorer la visibilité de la SMF. En ce qui concerne les publications, le serveur propose :

  • l'accès aux titres et résumés (en français et en anglais), ainsi qu'aux mots-clés ;
  • la commande en ligne des volumes ;
  • l'annonce des prochaines parutions dès leur acceptation définitive par le comité de rédaction de la revue correspondante ;
  • des instructions aux auteurs, ainsi que les formats à télécharger ;
  • des liens aux ressources documentaires utiles en mathématiques.

Correspondants

Grâce à l'action de M. Herzlich, le réseau des correspondants de la SMF a été étendu et en partie renouvelé.

Relations avec d'autres associations

Les échanges de publications de la SMF pour la bibliothèque du CIRM ont été réorganisés et intensifiés.

Un projet de brochure d'une centaine de pages est actuellement en cours d'élaboration en collaboration avec la SMAI. Son but est de montrer l'intérêt et la modernité des mathématiques, d'expliquer les enjeux de la recherche, de faire comprendre et développer les interfaces entre mathématiques et société. Une concertation avec d'autres sociétés savantes (notamment SMAI, SFP, SPECIF) commence à être mise en place.

Questions d'enseignement, par Nicole Berline

A cause de l'actualité politique - réforme des IUFM et des concours de recrutement de professeurs des écoles et du second degré - le thème dominant cette année pour la Commission Enseignement de la SMF a été la formation des enseignants de mathématiques. Gageons que ce thème restera important dans les années à venir où se dessine un manque de vocations en ce domaine.

Commission Enseignement

Nicole Bopp, professeur à l'Université et à l'IUFM de Strasbourg, élue en 2000 au Conseil de la SMF, a rejoint la Commission Enseignement dont la composition est désormais la suivante :

Présidente : Nicole Bopp

Membres : Pierre Arnoux, Nicole Berline, Gilles Christol, Myriam Dechamps, Frédérique Petit, Jacques Queyrut, Jean-Marc Steyert, Micheline Vigué.

Actions

Débat sur la formation des enseignants de mathématiques

Une après-midi de débat sur la formation des enseignants de mathématiques a réuni, le 14 octobre 2000, les membres du Conseil de la SMF, de la commission enseignement et quelques invités, dont les communications ont éte résumées dans la Gazette n087 de Janvier 2001. A la suite de ce débat la SMF a pris l'initiative d'envoyer au ministre une motion portant sur les points qui lui paraissaient essentiels concernant la réforme en cours de la formation des maîtres. Les textes récemment parus nous satisfont raisonnablement.

Journée Mathématiques en ligne, RUCA et SMF

La SMF a apporté son soutien à cette journée, manifestant ainsi son intérêt pour les initiatives d'enseignement des mathématiques utilisant les nouvelles &171; tiques  &187;( TIC : Techniques de l'Information et de la Communication).

Université d'été, Poitiers Juillet 2000

Myriam Déchamps a pris part à ce colloque sur &171; L'évolution des effectifs dans les filières scientifiques  &187;. Elle a écrit un compte-rendu dans la Gazette n°86 d'octobre 2000. 

Colloque Enseignement Mathématique 2000

Colloque regional de la CFEM, Grenoble Juillet 2000. Marie-Claude David a représenté la SMF et a rédigé un compte-rendu dans la Gazette n° 86.

Colloque de la Société Mathématique Européenne : Projet européen sur les niveaux de référence dans l'enseignement scolaire des mathématiques Luxembourg 11 et 12 mai 2001

Une réunion solennelle a eu lieu pour la présentation du projet, en présence de personnalités de la Communauté Européenne et du Luxembourg. Nicole Berline y a représenté la SMF. Cette rencontre, ainsi que d'autres occasions évoquées dans ce rapport, ont mis en évidence l'intérêt que la SMF trouverait à se placer systématiquement à l'échelle européenne dans ses réflexions et ses actions. La Société mathématique européenne jouit d'une crédibilité croissante, qui lui a valu que ce projet lui soit confié plutôt qu'a un groupe de fonctionnaires nationaux. Pour le projet lui-même, nous renvoyons au site Internet :

http://www-math.univ-fcomte.fr/DEPARTEMENT/CTU/IREM/report/EMSRAPPORTENGLISH.HTM.

Lettres au ministre de l'Education nationale

- à propos de la Commission de Réflexion sur l'Enseignement des mathématiques. (Rappelons que la CREM, présidée par J.P. Kahane, a été mise en place en 1999 à la demande des quatre associations de mathématiciens)

- à propos de l'option de mathématiques en première L

- à propos du CAPES interne

- à propos de la réforme des IUFM et du CAPES (motion envoyée conjointement par la SMF, l'APMEP, et l'UPS. La SMAI n'a pas souhaité se joindre à cette action)

- à propos de la suppression des reports de stage d'agrégation pour préparer un DEA (mai 2001).

Rencontre avec le GEPS de mathématiques

Le Groupe d'Experts des Programmes du Secondaire (GEPS, ex GTD Groupe Technique Disciplinaire) de mathématiques a souhaité rencontrer la Commission Enseignement de la SMF pour lui présenter son projet de programme pour la classe Terminale S, de même que l'an dernier il nous avait présenté le programme de première S. Cette rencontre a eu lieu le 2 Avril. Le GEPS nous a demandé de faire connaitre à nos adherents son site Internet, où les projets de programme sont présentés et où des commentaires peuvent être déposés.

Relations avec d'autres institutions

Conseil des IREM

Nicole Bopp représente la SMF au Conseil des IREM.

CFEM

Alain Yger a été désigné comme troisième représentant de la SMF à la CFEM ( Comission Francais pour l'Enseignement des Mathématiques), en complément de Philippe Labrousse et Jean-Pierre Kahane qui siégent à la CFEM depuis sa création. La SMF a statutairement quatre représentants dans ce comité. Nous aurions souhaité que la SMAI en prenne un à son compte, mais elle a refusé.

Animath

Anne Queguiner-Mathieu représente la SMF au Conseil d'Administration de l'association Animath qui gère, en particulier, la préparation de l'équipe française aux Olympiades de mathématiques, et participe à d'autres activités mathématiques concernant les jeunes ( jeux, rallyes...). La SMF a précisé son engagement dans Animath par une lettre au président de cette association.

Objectif Sciences

La SMF a décidé d'adhérer à cette association qui gère la participation française à un concours européen de jeunes scientifiques.

Perspectives

Outre la formation des maîtres dont il a été question au début de ce rapport, la commission enseignement se préoccupe de l'enseignement dans les premiers cycles : il nous semble que c'est actuellement le point noir de l'enseignement universitaire. Nous n'avons pu que mesurer la complexité du sujet et son aspect fortement politique, sans nous sentir en mesure de faire des propositions.

Publications (Claude Sabbah)

Réalisations de l'année 2000 Les priorités de l'année 2000 ont été &171; techniques &187;.

Mise en place de la version électronique du Bulletin

Le Bulletin est désormais disponible sous forme électronique, sans supplément de prix pour les abonnés de la version &171;  papier &187;, à l'instar de nombreuses autres revues. Les articles sont disponibles aux formats ps et pdf, à partir du tome 117 (1989).

Mise en place de la série électronique Séminaires et Congrès

Le premier volume &171; électronique  &187;de cette série (vol. 4 de la série Séminaires et Congrès) est paru fin décembre 2000. Nous avons néanmoins conservé une publication &171; papier &187;en petit nombre d'exemplaires (parution mars 2001).

Création d'une nouvelle collection Documents Mathématiques

Sous l'impulsion de Pierre Colmez, la nouvelle collection Documents Mathématiques s'est mise en place. Initialement prévue pour être coéditée avec EDP Sciences afin d'en améliorer sa diffusion, elle sera pour le moment éditée par la SMF seule, suite à un désaccord avec EDP Sciences au cours des négociations du contrat de coédition. Les deux volumes à paraître au printemps 2001 sont:

  • Jean-Pierre Serre: Exposés de séminaires (1950-1999).
  • Correspondance Grothendieck-Serre, éditée par Pierre Colmez et Jean-Pierre Serre.

Restructuration du secrétariat des publications

Suite au départ de Nathalie Hermellin en juillet 2000, le secrétariat des publications de Paris a été restructuré comme suit:

  • Nathalie Christiaën est responsable de l'ensemble du secteur des publications scientifiques de la SMF et gère leurs comités de rédaction.
  • Claire Ropartz assure, pour les publications, le secrétariat éditorial de la Gazette et a sous sa responsabilité les questions de diffusion et de publicité.
  • Florent Arnaud, nouveau venu à la SMF depuis novembre 2000, a la responsabilité de l'Officiel et assure toutes les tâches de composition ou de correction de manuscrits qui sont faites au secrétariat parisien.

Je tiens ici à féliciter l'ensemble du secrétariat des publications pour la qualité de son travail. La SMF dispose maintenant d'une structure de publication stable de qualité au moins égale à celle d'un éditeur commercial (mis à part les aspects purement commerciaux qui ne sont pas compatibles avec sa nature de société savante). 

Autres activités du secteur des publications

  • Traductions

La SMF a accordé gracieusement à la maison d'édition russe Regular and Chaotic Dynamics les droits de traduction en russe de certains volumes de la série Panoramas et Synthèses.

  • Aide à la diffusion

Voir ci-dessous la section Cellule de diffusion.

  • Aide au développement

Voir la section Affaires générales pour ce qui concerne les dons. 

Bilan de l'année 2000

État de la publication des périodiques

  • Astérisque, Bulletin, Mémoires, Gazette, Officiel

- La situation d'Astérisque est très bonne du point de vue des textes. Un numéro supplémentaire (3 *) est paru en 2000, donc 15 * ont été publiées en 2000 au lieu de 12. Il a été décidé de maintenir ce rythme à partir de 2002. La situation du Bulletin et Mémoires est bonne, aussi bien du point du vue des textes reçus que de celui de la régularité de publication.

- Mis à part un petit retard dû au départ de Nathalie Hermellin, la Gazette a une sortie régulière. Depuis quelques années, un numéro spécial supplémentaire paraît quand l'actualité l'impose.

- L'Officiel est disponible en accès gratuit sur le serveur SMF depuis novembre 1998. Les projets de coopération entre l'Officiel et ACM (Agenda des Conférences de Mathématiques) de Stéphane Cordier sont pour le moment au point mort.

  • Panoramas et Synthèses et RHM

Les revues Panoramas et Synthèses et RHM ont un retard de publication, toujours dû au fait que le nombre de textes soumis est encore assez faible et que le travail éditorial sur chaque texte est très long et très soigné. Ainsi, pour chacune des revues, le deuxième fascicule 2000 paraîtra au printemps 2001. Il faut néanmoins souligner l'effort important fait par le comité de rédaction et le secrétariat des publications pour résorber le retard antérieur de la RHM.

État des ventes des publications périodiques en 2000 Le nombre des abonnements pour les publications &171; confirmées &187; (Astérisque, Bulletin et Mémoires) sont stationnaires, avec une légère tendance à la baisse, sans doute due au problème général d'augmentation de tarifs auquel doivent faire face les bibliothèques. Les augmentations des tarifs des revues de la SMF sont faibles, en comparaison de beaucoup d'autres revues. Il faut aussi noter que les tarifs en dollars des revues SMF sont moins compétitifs que les tarifs en francs.

L'évolution du nombre d'abonnés pour la RHM est très encourageant, car en augmentation significative. Le nombre d'abonnés de Panoramas et Synthèses (formule d'abonnement lancée en 1999) reste encore un peu en dessous des 200: il semble que ce chiffre corresponde à celui de revues jeunes de niveau international. C'est un seuil qui mettra sans doute quelques années à être dépassé.

Les recettes SMF 2000 provenant des publications sont en très légère baisse par rapport à 1999. Il faut noter toutefois une augmentation des recettes provenant de la diffusion des revues de la SMF par l'AMS.

Je rappelle aussi qu'un contrat important a été signé en 1999 avec le CNRS, puisqu'il assure pour une période de 4 ans (1999-2003) une subvention aux revues Astérisque, Bulletin, Mémoires et Panoramas et Synthèses. Par ailleurs, la RHM a bénéficié d'une subvention du ministère de la culture pour l'année 2000.

État des ventes des publications non périodiques

  • Coédition SMF/AMS

Les premières traductions dans le cadre de l'accord de coédition1 avec l'AMS sont parues en 1999 et 2000: ce sont deux volumes de la série Panoramas et Synthèses et deux volumes de la série Astérisque.

Les chiffres de ventes de la série sont très bons, et sont réalisés essentiellement par l'AMS. Pour les deux volumes de Panoramas et Synthèses traduits, ils dépassent en moins de 2 ans les chiffres de vente de la version française sur sa période totale. Ci-dessous le total des ventes de la version en français et de la version en anglais (les nombres entre parenthèses représentent les ventes faites par la SMF des ouvrages en anglais).

  En francais En anglais
Panorama 2 499 643 (13)
Panorama 4 259 378 (15)

Il faudra évaluer l'impact de ce succès sur la version en français. Il faut rappeler que les ventes de l'AMS rapportent à la SMF des droits d'auteurs de l'ordre de 8 à 10% des recettes. Une première conclusion à tirer est que cette série permet aux auteurs ayant écrit en français une bonne diffusion en français et en anglais. Une deuxième conclusion est que la SMF a un faible marché pour la version en anglais (par contrat, la SMF dispose d'une diffusion relativement restreinte pour cette série).

On peut aussi noter que le Panorama 5 (édité directement en anglais par la SMF) vient d'être réimprimé. Ceci ne fait que souligner le fait qu'une publication en anglais a un marché plus important qu'une publication en français. Par ailleurs, de manière évidente, le potentiel de diffusion de l'AMS est plus important que celui de la SMF.

Coédition SMF/EDP Sciences

Un accord de coédition avec EDP Sciences a été signé au printemps 1999. Il concerne la collection Cours Spécialisés. Il devrait permettre l'amélioration de la diffusion de cette série. Le premier ouvrage de la collection Cours Spécialisés dans le cadre de cette coédition est paru en décembre 1999. Il faut attendre un peu pour évaluer l'impact de cet accord, étant donné le petit nombre de volumes publiés. La collection Cours Spécialisés ainsi que Panoramas et Synthèses, pour laquelle EDP Sciences assure une diffusion, a ainsi bénéficié d'une publicité importante (4ème de couverture du numéro spécial Pour la science consacré à Bourbaki, février 2000).

Deux volumes sont à paraître au printemps 2001.

Évolution des tarifs

Après une série d'augmentations par paliers sur quatre ans, les tarifs d'abonnement n'ont pas augmenté en 2000 (décision du conseil de janvier 1999) et n'augmenteront pas en 2001. Il a été décidé par le Conseil de janvier 2001 que les tarifs 2002 subiront une augmentation de 2 à 3% pour faire face à l'augmentation du prix du papier. Une augmentation du nombre de pages publiée par Astérisque en 2002 induira aussi une augmentation spécifique du tarif de l'abonnement pour cette revue, de l'ordre de 6%.

Par ailleurs, le Conseil a aussi décidé de ramener progressivement le taux de réduction pour les membre de 50% à 30% (ceci concerne essentiellement les abonnements Astérisque et Bulletin et Mémoires).

Les dossiers qui doivent évoluer en 2001

Diffusion et publicité

La politique de diffusion et de publicité de la SMF doit être plus soutenue, et la SMF doit trouver un moyen pour être présente très régulièrement par des annonces de publications. Un effort important a déjà été fait (échanges d'annonces publicitaires avec d'autres sociétés savantes, journal des nouveautés, mailings électroniques) et doit être amplifié.

Il faut faire un effort particulier pour la série Panoramas et Synthèses afin d'augmenter de façon significative le nombre d'abonnés.

Activation des revues électroniques

Maintenant qu'une version électronique du Bulletin est installée, la SMF dispose vraiment, avec Séminaires et Congrès, de revues électroniques. Il s'agit donc de faire en sorte que les bases de données MathSciNet et ZentralBlatt &171; pointent &187;vers les articles des journaux électroniques ou, pour les autres revues, vers les pages contenant les résumés. Des négociations sont en cours pour réaliser ces liaisons.

D'autre part, la série Séminaires et Congrès étant d'accès libre, elle est maintenant installée sur les serveurs miroirs de la Société mathématique européenne.

Cellule de diffusion (Paul-Jean Cahen)

La Maison de la S.M.F. joue désormais pleinement son rôle de diffusion des publications de la Société (et, par accord de réciprocité, la diffusion en France de quelques titres de l'AMS, en particulier la nouvelle coédition AMS/SMF texts and monographs).

La Maison assure la gestion des abonnements et les ventes au numéro, elle prend intégralement en charge le routage des revues sur abonnement. Ce sont ainsi plus de 22000 ouvrages, très largement en langue française, qui partent tous les ans de Marseille, dans le monde entier. En particulier, le routage des publications au titre des échanges avec les sociétés étrangères, permettent à la Bibliothèque du CIRM de s'enrichir de plus de 100 titres en provenance d'une trentaine de pays.

L'expérience et le savoir-faire de la S.M.F. lui permettent d'assurer la diffusion de publications mathématiques universitaires quand les demandes lui en sont faites. Elle cherchera à apporter dans chaque situation la réponse la plus appropriée, les procédures à suivre sont maintenant bien cernées (inscription ou non au catalogue, partage des bénéfices, volume des stocks reçus, etc. ). La Revue de l'Institut Élie Cartan (Nancy) est la première à bénéficier de cette possibilité.

Malgré le continuel accroissement de notre activité, nous avons perdu la contribution de Monique Ferrer (qui travaille désormais à mi-temps au CIRM, en cessation progressive d'activité). Aussi avons nous été conduits à recruter un contrat à durée déterminée pour deux mois afin de faire face aux exigences immédiates d'efficacité. À long terme, il est clair qu'il faudra renforcer l'équipe. Il appartient donc au bureau dans son ensemble de poursuivre la réflexion qu'il a entamée sur la répartition des tâches et des personnels entre le Siège et la Cellule. Par ailleurs, notons que pour la troisième année, nous accueillons un stagiaire de l'école de commerce voisine ce qui nous permet en particulier de tenir à jour nos enquêtes sur les états des ventes.

Pour les stocks, la S.M.F. utilise un local prêté par la Faculté des Sciences de Luminy. Avec 250 mètres linéaires actuellement utilisés et un accroissement de 30 mètres par an (d'où l'exigence périodique de pilonnages) ce local est insuffisant. En outre, son utilisation nécessite plusieurs déplacements par semaine et la situation est fragile, la Faculté pouvant toujours faire valoir ses droits (ainsi qu'il y a quelques années d'ailleurs, par courrier recommandé). Dans le cadre de l'opération de rénovation du C.I.R.M. (voir ci-dessus la section Affaires générales) nous avons donc prévu une extension de la S.M.F. avec la construction d'une salle de stockage, de livraison et d'expédition de 350 mètres carrés. Les architectes qui ont fait l'étude pour l'ensemble de l'opération, ont fait un budget réparti en quatre phases : l'extension de la S.M.F. représente un budget d'environ 2MF (pour un total de 6,5MF). Nous avons sollicité les collectivités locales (Ville, Conseil Général et Région) tant pour l'ensemble du projet, que pour l'aspect éditorial en particulier. Notons que la construction de la SMF s'était faite grâce à des fonds locaux et que l'aide à la publication en langue française est une des priorités du Conseil Général.

Rapport financier (Alain Jacquemard)

Le résultat de l'année 2000 est positif: le bilan hors CIRM présente un bénéfice de 481kF, contre 469kF en 1999. De plus il faut noter que ne sont pas incorporées au résultat de cette année les subventions non récurrentes (qui représentaient une part de bénéfice de 122kF en 1999). Par contre, cette augmentation du bénéfice est en partie imputable à une baisse ponctuelle de la masse salariale. Remarquons enfin que la masse de l'exécution du budget 2000 est en progression à cause du Prix d'Alembert (112kF) et des mouvements correspondant à la convention avec la CEE pour l'année mondiale des mathématiques (220kF, en équilibre).

Grandes masses de l'exécution du budget

Recettes

Les recettes représentent environ 3,91MF (contre 3,3MF en 1999).

1. recettes dues aux deux principales revues: 2,072MF (contre 1,896MF en 1999)
2. cotisations, abonnement à la Gazette: 711kF (contre 690kF en 1999).
3. produits financiers: 172kF (contre 107kF en 1999).

Subventions

À partir de 2000 n'est plus virée au résultat la quote-part des subventions d'investissement non renouvelables par le financeur conformément à l'application du nouveau plan comptable. Les subventions pour l'activité d'édition se montent à 119kF (CNRS) et 50kF du Ministère de la Culture. Il faut ajouter les subventions pour événements (34kF du CNRS, 80kF de la Mairie de Paris pour le Prix d'Alembert). La subvention de la CEE pour l'année mondiale des mathématiques (220kF) équilibre très exactement les frais engagés.

Dépenses

En augmentation à 3,43MF (au lieu de 2,95MF en 1999).

1. salaires, en baisse à 1,32MF (contre 1,451MF en 1999): congés de maternité et maladie, départ de N. Hermellin, et 21kF provenant de la CEE.
2. les frais de fabrication ressortent à 650kF (contre 621kF en 1999, mais avec des volumes de fabrication difficilement comparables).
3. les frais d'affranchissement et de routage sont en baisse à 269kF (contre 320kF en 1999), corrélés à une baisse d'abonnements.
4. les frais de fonctionnement sont stables à 230kF (225kF en 1999).

Astérisque, Bulletin et Mémoires

Il faut noter deux facteurs négatifs:

  • les ventes sur abonnement d'Astérisque fléchissent à 713kF (contre 804 kF en 1999).
  • les ventes sur abonnement de Bulletin et Mémoires stagnent, ce qui conduit encore à un déficit, de 60kF (contre 113kF cependant en 1999).

Par contre, on note une progression du volume des ventes effectuées par l'AMS, amplifiée par le cours élevé du dollar.

Autres publications

Elles représentent un flux financier de moindre importance, et leur situation financière est contrastée:

1. Revue d'Histoire des Mathématiques : est à l'équilibre (grâce à une subvention de 50kF du Ministère de la Culture).
2. Cours Spécialisés : résultat financier très négatif (-22kF pour un budget de 63kF).
3. Séminaires et Congrès : résultat financier en apparence très négatif (-25kF pour un budget de 36kF), puisque la commercialisation n'a pas encore débuté.
4. Panoramas et Synthèses : phénomène identique à Astérisque, baisse des abonnements et progression des ventes via l'AMS, ce qui assure un excédent de 11kF.

Quelques remarques

La SMF a fonctionné en 2000 avec un personnel réduit au minimum. Il faut donc d'abord remercier le personnel de la SMF qui a assuré toutes les missions de la société, malgré des conditions difficiles. Ceci a bien sûr contribué à l'augmentation du bénéfice. Les réserves financières ont maintenant atteint un montant rassurant (presque 5MF) qui permet d'envisager à court terme les embauches de personnel nécessaires.

À moyen terme, il faut sans aucun doute commencer à se préoccuper de l'évolution démographique du vivier naturel des adhérents de la SMF, et renouveler nos actions en faveur de nouvelles adhésions.

Footnotes

...édition1
Rappel: Un contrat de coédition d'une série SMF/AMS de traductions de certaines monographies publiées en français par la SMF a été signé en août 1998 par Mireille Martin-Deschamps lors du congrès de Berlin. Ce contrat prévoit la traduction (sous réserve de l'accord des auteurs) des volumes de Panoramas et Synthèses et Cours Spécialisés et d'un choix de volumes d'Astérisque et Mémoires.

Copyright : Société Mathématique de FranceMise à jour : 2001-06-21.