Conférence BnF 2009 - I. Ekeland

"John Nash, des mathématiques au prix Nobel"
21 janvier 2009 - 18 h 30
 

par Ivar Ekeland (Professeur émérite à l'université Paris-Dauphine, professeur à l'université de Colombie britannique à Vancouver).

 

La thèse de doctorat de John Nash, soutenue à Princeton en 1950, alors qu'il n'avait pas encore 22 ans, portait sur la théorie des jeux, domaine des mathématiques dont l'importance en économie était devenue claire quelques années auparavant avec la publication du livre classique de von Neumann et Morgenstern, Théorie des jeux et comportements économiques, paru en 1944. Cette thèse, publiée l'année suivante dans les très prestigieuses Annals of Mathematics, n'était qu'un coup d'essai dans une carrière de mathématicien où Nash s'illustra par des contributions très importantes dans d'autres  domaines, très variés, des mathématiques : géométrie, équations aux dérivées partielles. Frappé par la maladie, la schizophrénie, Nash fut pendant de très longues années éloigné des mathématiques.  Maladie dont il n'émergea qu'au début des années 1990, pour connaître enfin la reconnaissance publique que les mathématiciens lui avaient accordée depuis longtemps, avec l'attribution du prix Nobel d'économie attribué pour sa thèse !

La théorie des jeux, depuis von Neumann et Nash, est une approche très importante de la mathématisation de l'économie, et est utilisée concrètement dans diverses situations économiques.  

John Nash, Non cooperative games,  Annals of Mathematics, Vol. 54, No. 2, (Sep., 1951), pp. 286-295.

 

Ivar Ekeland est un mathématicien français d'origine norvégienne. Ancien élève de l'Ecole normale supérieure, il a été longtemps professeur à l'université Paris-Dauphine, université dont il a été président pendant cinq ans. Il est actuellement professeur à l'université de Colombie Britannique à Vancouver. Spécialiste de géométrie et topologie symplectique, de théorie des jeux et d'économie, il est aussi l'auteur de livres de vulgarisation mathématique qui ont connu un très grand succès en France et à l'étranger.

Pour en savoir plus :