01/06/16 - Démission du Comité d'Evaluation Scientifique (CES40)

Lors du congrès de la SMF à Tours le 6 juin, un échange a eu lieu entre M. Ash, M.-C. Arnaud (VP du comité CES 40) et les participants au congrès : au cœur des débats, l’organisation de l'ANR et les raisons de la démission du comité.

Le comité CES 40 doit être reçu aujourd'hui par le PDG de l’ANR. Affaire à suivre !
 
Voir aussi  l'article  "Politique de la recherche : démission  en bloc à l'ANR"  sur le blog de S. Huette, 9 juin 2016.

Le Comité d'Evaluation Scientifique en mathématiques et en informatique de l'Agence Nationale de la Recherche démissionne en bloc pour protester contre la confiscation des choix scientifiques par une gestion entièrement administrative


Le 1er juin, à l'issue de trois jours d’évaluation scientifique, le comité en mathématiques et en informatique (CES 40) a décidé unanimement de ne pas transmettre ses conclusions à l’ANR. Ses membres refusent de servir de caution scientifique et déclineront toute sollicitation ultérieure de l’ANR dans les conditions actuelles.

Le comité conteste l’opacité du processus de sélection. A ce jour, le nombre de projets financés est déterminé en proportion du nombre de projets soumis, sans que les comités aient la maîtrise du seuil d’acceptation, ou la connaissance de l’enveloppe budgétaire attribuée. Or, loin d'être uniquement des informations financières ou administratives, ce sont des éléments scientifiques essentiels sans lesquels les comités ne peuvent élaborer une proposition cohérente.

L'addition des contraintes budgétaire et administrative conduit mécaniquement à un taux d'acceptation trop faible pour être incitatif. Or, la constitution d'un dossier de qualité exige un temps important, que de moins en moins de collègues accepteront d'investir au vu du taux de succès qui a cours. Cela s’est traduit par une diminution de plus de 20% du nombre de projets soumis dans le CES 40 qui entraîne à son tour une baisse du nombre de projets financés. L'ANR manque donc l'occasion de soutenir un nombre important de projets à fort impact.

Le comité s’inquiète aussi de la perte annoncée de son indépendance, puisque son président sera désormais employé par l’ANR.

Les membres du comité demandent à la direction générale de l'ANR la mise en place un nouveau mode de fonctionnement. Ils souhaitent un meilleur contrôle du processus de sélection, de manière à mettre en œuvre une politique scientifique cohérente qui respecte les spécificités de chaque discipline, au service de la stratégie nationale de la recherche.


Les membres du CES 40, unanimes :


- Christophe BESSE, Président du CES 40, Professeur de Mathématiques, Université Toulouse 3
- Marie-Claude ARNAUD, Vice-Présidente du CES 40, Professeur de Mathématiques, Université d’Avignon
- Max DAUCHET, Vice-Président du CES 40, Professeur émérite d’Informatique, Université Lille 1
- Mourad BELLASSOUED,  Professeur de Mathématiques, Université de Tunis El Manar
- Oliver BOURNEZ, Professeur d’Informatique, Ecole Polytechnique
- Frédéric CHAZAL, Directeur de Recherche en Informatique, INRIA Saclay
- Johanne COHEN,  Chargée de Recherches en Informatique, CNRS, Université Paris Sud
- François DENIS, Professeur d’Informatique, Université Aix-Marseille
- Bruno DESPRES, Professeur de Mathématiques, Université Paris 6
- Arnaud DURAND, Professeur de Mathématiques, Université Paris Diderot
- Alessandra FRABETTI, Maître de Conférence en Mathématiques, Université Lyon 1
- Jin Kao HAO, Professeur d’Informatique, Université d’Angers
- Tony LELIEVRE, Professeur de Mathématiques, Ecole des Ponts ParisTech
- Mathieu LEWIN, Directeur de Recherche en Mathématiques, CNRS, Université Paris Dauphine
- Gaël MEIGNIEZ, Professeur de Mathématiques, Université Bretagne Sud
- Sophie MERCIER, Professeur de Mathématiques, Université de Pau et des Pays de l'Adour
- Johannes NICAISE, Professeur de Mathématiques, Imperial College Londres
- Lhouari NOURINE, Professeur d’Informatique, Université Blaise Pascal
- Jean-Michel ROQUEJOFFRE,  Professeur de Mathématiques, Université Toulouse 3
- Alessandra SARTI,  Professeur de Mathématiques, Université de Poitiers


					
Le texte se trouve aussi, pour commentaire(s), sur le forum: https://www.gdr-im.fr/forum/viewtopic.php?f=1&t=9