05/04/16 - Indignation de la SMF, de la SFdS et de la SMAI suite à l'arrestation de K. Ersoy

La Société de Mathématiques Appliquées et Industrielles (SMAI),
la Société Française de Statistique (SFdS)
et la Société mathématique de France (SMF)

s'associent pour exprimer leur indignation suite à l'arrestation le 15 mars dernier de leur collègue turc Kıvanç Ersoy du département de mathématiques de l'Université Mimar Sinan, signataire de la pétition du 10 janvier 2016 « Nous ne serons pas complices de ce crime ! ».

Cet appel,  signé par plus de mille universitaires turcs, et plusieurs centaines d'intellectuels occidentaux demande, de manière pacifique, l'arrêt des opérations militaires menées par l'armée turque contre les Kurdes, une enquête indépendante et le lancement d'un processus de paix.

Trois des signataires, dont Kıvanç Ersoy, ont été placés en détention provisoire et sont accusés de faire de la propagande terroriste ; de nombreux autres universitaires, accusés d'avoir signé cette pétition sont suspendus ou renvoyés par leurs universités, quand ils ne subissent pas des intimidations.

Les trois sociétés signataires considèrent que leurs collègues n'ont fait qu'exercer leur droit à la liberté d'expression et demandent la libération immédiate et inconditionnelle de Kivanç Ersoy et de ses deux collègues, ainsi que l'arrêt des poursuites engagées et la réintégration des universitaires suspendus ou renvoyés.

Les trois sociétés signataires expriment leur solidarité envers les chercheurs, universitaires et intellectuels signataires de cette pétition, et rappellent que la liberté d'expression et la liberté de recherche et d'enseignement sont des droits fondamentaux des sociétés démocratiques.

La SFdS, la SMAI  & la SMF