17/12/09 - Information sur l'IHP

Chers collègues,

Lors du dernier CA de l'Institut Henri Poincaré,
son nouveau directeur a obtenu par un vote majoritaire
une multiplication par 5 des tarifs auxquels les diverses
associations et sociétés sont logées à l'IHP. La justification
qui en a été donnée par le président de l'Université Paris 6 nous
inquiète : l'université Paris 6 n'aurait aucune raison de loger
à un tarif de faveur des associations ou des sociétés savantes ;
il niait ainsi implicitement tout rôle national à l'IHP. Il n'est
pas inutile de rappeler que le rapport écrit par M. Demazure, et
qui a été à la base des statuts de l'IHP, affirmait que les missions
de l'IHP sont nationales, et comportent expressément le fait que
l'une d'entre elles est le service de l'ensemble des mathématiciens
et physiciens théoriciens, et l'ouverture vers le grand public (les
deux autres étant la bibliothèque, sauvée à cette occasion, et
le Centre Émile Borel, c'est-à-dire les semestres thématiques).

La mesure prise au dernier CA risque de vider de son sens
l'appellation officielle de l'IHP de "Maison des Mathématiques"
(dans le décret de création de l'IHP), puisque nos associations
seront durement touchées par cette mesure, et pourraient être
amenées à déménager, donc à se disperser. Ce lieu unique pour
les mathématiciens et physiciens théoriciens qu'est l'IHP risque
donc de perdre sa vocation. Il est important que l'ensemble de
la communauté mathématique soit au courant des menaces qui pèsent
sur l'IHP et puisse rappeler à nos tutelles notre attachement à
son indépendance et à la pluralité de ses missions. Nous vous
tiendrons au courant de nos initiatives sur ce dossier qui est
extrêmement important pour nous.

Je vous souhaite (malgré tout!) de très bonnes fêtes de Noël,

Stéphane Jaffard
Président de la SMF