19/08/10 - Un grand jour pour l'Ecole Mathématique française

19 août 2010, 09h40

Cher membre de la SMF,

Les noms des quatre médaillés Fields viennent d'être annoncés  à la séance
inaugurale : Elon Lindenstrauss, Ngo Chau Bau,  Stanislas  Smirnov  et Cedric Villani. Deux français
sur quatre, Ngo et Villani, passés par l'ENS  par des  voies différentes et formés au sein de
l'Ecole mathématique française. Deux thématiques très différentes à l’intérieur de la théorie des 
nombres pour l’un et de l’analyse pour l’autre. C'est effectivement  un résultat remarquable. Dans
le cas de Ngo, c'est aussi je crois  une grande première pour le Vietnam (Ngo est en effet
vietnamien  et français par naturalisation). Les autres grands prix : Prix Chern, Prix Gauss et Prix
Nevanlinna  sont attribués respectivement à Louis  Nirenberg, Yves Meyer  et Daniel Spielman. Nul
besoin de vous présenter Y. Meyer qui a éclairé de son  talent un grand nombre de sujets avant de
s’illustrer dans la  théorie des ondelettes. L. Nirenberg est aussi un grand mathématicien dont
l'influence en EDP a été considérable à partir  des années 50 et dont les liens scientifiques avec 
la France sont très  importants. Pour l'instant donc c'est une grande joie et une grande fierté 
pour un succès de l’école française qui n'avait jamais été  à ce niveau et qui sera fêté à Hyderabad
le 22 Août et  sûrement en France à la rentrée.  Nous reviendrons bien sûr dans les semaines qui
viennent  plus en détail sur les contributions de chacun et sur  l'impact que pourraient avoir, nous
espérons, de tels succès  pour conforter le développement des mathématiques en France   et  assurer
le financement de ses grands instruments.

Bernard Helffer