22/07/98 - Entrevue avec Didier Dacunha-Castelle

Chers collègues,

A la suite de l'envoi aux ministres d'une lettre concernant la réforme de l'Agrégation de Mathématiques, -- lettre dont vous avez eu une copie-- nous avons demandé le 15 juillet une entrevue àDidier Dacunha-Castelle, qu'il a bien voulu nous accorder dès le 16 Juillet. Voici un bref compte-rendu de notre entretien.

D.Dacunha-Castelle approuve les motivations de cette réforme, qu'il n'a pas l'intention de reporter. Bien que conscient des effets pervers possibles dus àla rapidité de la mise en place de cette réforme, il en assume les conséquences sur les enseignements du 2 et 3ème cycle universitaire, pour la raison que "si on ne fait pas une réforme vite, on ne la fera pas."

Il a en revanche ete sensible à notre demande de tirer les lecons de l'expérience de 1999 pour les années suivantes, et à ce propos il souhaite que le prochain président (qui semble devoir être un/une professeur d'université) soit nommé après consultation de la communauté, en particulier des Sociétés Savantes.

Nous lui avons egalement suggéré un aménagement du barême en 1999, afin de limiter les effets négatifs possibles de la 3ème épreuve d'oral (par exemple réduction de son coefficient) : cette solution, qui pourrait faire l'objet d'un arrêté explicatif lui parait acceptable pour une année de transition, mais la décision en revient àClaudine Ruget.

Alain Damlamian, président de la SMAI
Mireille Martin-Deschamps, présidente de la SMF