Candidatures Elections Conseil 2010

Candidats aux élections au conseil de la SMF le 25 juin 2010 :


Nalini Anantharaman (Université Paris-Sud, Orsay) : Systèmes dynamiques, analyse, équations aux dérivées
partielles

Curriculum Vitae : .pdf

Je suis actuellement professeur à l'Université Paris-Sud (Orsay), après avoir occupé des postes à l'ENS de Lyon et à l'Ecole Polytechnique.
Je candidate pour la première fois au CA de la SMF. Je souhaite participer à la réflexion menée sur les réformes en cours, concernant notamment les modes de financement de la recherche, les nouvelles modalités d'évaluation et de promotion des enseignants/chercheurs. Je m'inquiète par ailleurs de la place et de l'attractivité des mathématiques dans les filières universitaires.
J'aimerais enfin m'investir dans les relations avec le CIMPA, et les sociétés savantes à l'étranger.


Aline Bonami (Université d'Orléans) :  Analyse harmonique

Curriculum Vitae : .pdf 

Je suis professeur émérite à l’université d’Orléans depuis 2006, après avoir eu au ministère délégué à l’enseignement supérieur et la recherche la responsabilité du département « Mathématiques et leurs interactions » de la MSTP. Je suis membre de la SMF depuis plus de trente ans. Depuis trois ans j’ai essayé de profiter de mon expérience pour participer, au sein du Conseil de la SMF, aux réflexions auxquelles est confrontée la communauté mathématique, en particulier dans ses relations avec les communautés scientifiques voisines et les sociétés mathématiques étrangères. Je suis particulièrement sensible aux actions de collaborations qu’on peut mener avec les pays en développement.
 
Je candidate à nouveau au conseil de la SMF pour continuer à œuvrer dans ce sens. Au cours des trois dernières années j’ai été particulièrement impliquée dans l’organisation des colloques franco-indien et franco-tunisien ; j’ai fait partie du comité d’organisation de Maths à Venir ; j’ai participé à diverses réflexions, en particulier sur l’INSMI avant sa création et plus récemment sur l’enseignement de l’informatique. J’ai, depuis la disparition en 2008 de Ibni Oumar Mahamat Saleh, œuvré aux côtés de Marie-Françoise Roy pour obtenir la vérité et garder sa mémoire vivante, ceci au titre de la SMF et la SMAI.
 

Sandra Delaunay (Université Lillle I) :  Théorie des nombres, transcendance et indépendance algébrique

Curriculum Vitae : .pdf 

Comme il y a trois ans lorsque je me suis présentée pour la première fois, je reste très inquiète de l'évolution du système scolaire, de la maternelle à l'université, et du devenir de l'université. Les problèmes que posent l'enseignement et la place des mathématiques en France me tiennent toujours à coeur. C'est pourquoi, je souhaite aujourd'hui poursuivre mon investissement au sein de la SMF.


Patrick Foulon (Université de Strasbourg) : Géométrie et systèmes dynamiques
 
Curriculum Vitae : .pdf

Professeur depuis 1994 à l'université Louis Pasteur, puis en 2009 à l'université de Strasbourg (née de la fusion des trois universités strasbourgeoises), j'ai comme d'autres eu la chance de commencer mes recherches dans le cadre du CNRS. Entre temps, j'ai aussi enseigné au Centre de Mathématiques de l'Ecole Polytechnique.
Ma candidature est principalement motivée par le fait que je vais, à la suite de Pascal Chossat,  assurer la direction du CIRM. L'implication de la SMF dans sa tutelle avec à ses cotés le CNRS prouve le grand intérêt que lui porte la communauté mathématique dans son ensemble. A l'interface j'espère contribuer au rayonnement du CIRM tout en valorisant encore  son remarquable potentiel.
Sur plusieurs exemples j'ai pu constater personnellement la pertinence du rôle d'information et d'analyse de la SMF et parfois sa capacité à infléchir dans la bonne direction des choix moins bien élaborés. Sur des actions récentes et en tant que partie prenante, je  citerai pour mémoire, les nouveaux programmes de seconde et la réforme des concours enseignants. 
Dans cet esprit,  j'essaierai d'accompagner constructivement la SMF dans son action.
 

 Jean Gillibert (Université Bordeaux 1) : Théorie des nombres, géométrie arithmétique
 
Curriculum Vitae : .pdf

Je suis maître de conférences à l'université Bordeaux 1 depuis 2007. Ayant soutenu ma thèse en 2004, j'ai effectué deux post-docs à l'étranger avant mon recrutement.
Je souhaite m'investir dans la SMF, et plus particulièrement dans les actions menées en direction des jeunes chercheurs (j'ai contribué à l'opération "jeunes chercheurs" de la SMF cette année).
Je m'intéresse aussi aux liens lycée/université, dans un contexte de baisse des effectifs étudiants dans nos filières. Je souhaite défendre un enseignement de qualité en mathématiques pour tous les futurs scientifiques, aussi bien au lycée que dans les deux premières années de licence, où j'effectue la majeure partie de mon service d'enseignement.
 

Yann Lefeuvre (Lycée Dumont d'Urville, Caen) : Enseignement

Curriculum Vitae : .pdf

Après ma thèse en théorie des nombres à l'université de Caen soutenue en 1999, je suis devenu professeur agrégé en lycée général et technique. J'ai été membre du jury du CAPES externe de mathématiques les cinq dernières années. J’ai également eu un aperçu varié de l’enseignement supérieur de la première année à la préparation au CAPES au travers de mes trois années de monitorat et trois années d’ATER, puis de vacations aussi bien en CPGE qu’à l’Université Technologique de Compiègne.
Ayant intégré depuis un an la Commission Enseignement de la SMF, j’ai pris beaucoup de plaisir et d'intérêt à participer à la réflexion sur la réforme des lycées au sein de la SMF et aussi du Forum des Sociétés Savantes. La SMF se doit de défendre auprès des instances politiques la pérennité de l’enseignement des mathématiques et plus généralement des
sciences dès le secondaire puisque c’est là que se joue l’orientation des futurs scientifiques.
J’aimerais poursuivre dans cette démarche et c’est dans ce but que je présente ma candidature au CA de la SMF, pour m’y occuper plus particulièrement de l’enseignement secondaire.
 

Pascal Massart (Université Paris-Sud, Orsay) : Statistique Mathématique

Curriculum Vitae : .pdf

Je suis Professeur à l'Université Paris-Sud 11 à Orsay depuis vingt ans. Mon domaine de recherche est la statistique mathématique avec une attention particulière pour le thème de la sélection de modèle autour duquel j'ai monté une équipe-projet Inria. Membre du comité scientifique de la SMF, j'ai contribué au rapprochement entre la SFdS et la SMF notamment en ce qui concerne l'édition par la SMF du journal de la SFdS. J'ai assumé durant ma carrière des responsabilités variées aussi bien administratives que scientifiques et je pense que mon expérience peut être utile à la société.

Olivier Ramaré (Université Lille I) : Théorie analytique des nombres

Curriculum Vitae : .pdf

Je suis actuellement chercheur CNRS au laboratoire Paul Painlevé de Lille, après un début de carrière à Nancy. Mes travaux
appartiennent à la théorie analytique des nombres avec deux accents particuliers, un sur les nombres premiers, et l'autre sur les aspects
arithmétiques du grand crible. La documentation mathématique m'intéresse tout particulièrement, et j'ai participé à l'administration des bibliothèques de Nancy et de Lille, ainsi qu'au RNBM. J'espère m'occuper au sein de la SMF des publications. Pour décrire ma position en quelques mots, je dirais qu'il s'agit d'équilibrer les trois pôles que sont la qualité, la facilité d'accès et la pérennité. Il y a de plus deux
problèmes spécifiques, mais très importants et qui vont demander réflexion : l'un concerne disons de façon générique  "l'accès électronique", et l'autre la diffusion vers les paxs )mevgents.
Je candidate en conséquence au conseil de la SMF.


Nicolas Tosel (Lycée Saint-Louis, Paris)

Curriculum Vitae : .pdf

Je suis professeur en Cpge au lycée Saint-Louis et ai été élu au conseil de la SMF en 2006.
Depuis, j'ai participé à l'organisation  des conférences "Une question, un chercheur" destinées aux étudiants de premier cycle universitaire et aux élèves de classes préparatoires. Les quatre premières conférences ont rencontré un réel succès et je souhaite continuer à m'impliquer dans ce travail. J'ai par ailleurs participé à la commission Enseignement de la SMF.  
Je suis comme beaucoup préoccupé par les réformes  en cours (lycée, formation des enseignants) et j'aimerais continuer à participer à la réflexion de la SMF sur ces sujets.