Candidatures Elections Conseil 2013

Candidats aux élections au conseil de la SMF le 28 juin 2013 :


Gérald Bourgeois (Retraité de l'enseignement supérieur) : Algèbre linéraire, cryptographie et bases de Gröbner.

 

Je me porte candidat a l'élection organisée pour le renouvellement d'une partie du conseil d'administration de la SMF. Je suis Maître de Conférence hors classe et ai été en poste durant de nombreuses années à l'Université de Marseille Luminy puis, pendant 5 ans, à Tahiti.
Mon domaine de recherche actuel est l'algèbre linéaire et la théorie des bases de Gröbner. Retraité depuis Septembre 2012, je continue à travailler (et à publier) dans ces directions de recherche. J'ai assuré régulierement des cours de préparation au Capes ou à l'agrégation interne; je suis donc intéressé par ces concours de recrutement. Il me semble que la SMF est le bon endroit pour promouvoir la recherche et pour discuter des réformes à apporter à notre enseignement. Je souhaite aussi m'impliquer à la cellule de diffusion de Marseille.


Patrick Foulon (Université de Strasbourg) : Géométrie et systèmes dynamiques

 

Je sollicite un renouvellement de mandat au conseil d’administration de la Société Mathématique de France. Ma candidature est d’abord motivée par le fait que  j’assure la direction du CIRM. L'implication de la SMF dans sa tutelle avec à ses cotés le CNRS prouve le grand intérêt que lui porte la communauté mathématique dans son ensemble. A l'interface j’essaie de contribuer au rayonnement du CIRM tout en valorisant encore  son remarquable potentiel. Je suis aussi particulièrement réceptif au fait que la SMF est à l’instar d’autres sociétés savantes, confrontée à des décisions d’orientation importantes. Par exemple les défis sont cruciaux pour la politique éditoriale des éditeurs académiques. La formation des maîtres est aussi à un autre niveau un enjeu majeur. Plus généralement sur plusieurs exemples j'ai pu constater personnellement la pertinence du rôle d'information et d'analyse de la SMF. Dans cet esprit,  j'essaierai d'accompagner constructivement la SMF dans son action.

Actuellement en détachement au CNRS, professeur depuis 1994 à l'université Louis Pasteur, puis en 2009 à l'université de Strasbourg (née de la fusion des trois universités strasbourgeoises), j'ai comme d'autres eu la chance de commencer mes recherches dans le cadre du CNRS. Entre temps, j'ai aussi enseigné au Centre de Mathématiques de l'Ecole Polytechnique.


Alain Grigis  (Université Paris 13) : Physique mathématique et équations aux dérivées partielles.

CV.pdf

Toujours Professeur en exercice à l’université Paris 13, où je suis correspondant de la SMF depuis plus de 20 ans, je souhaite m’impliquer plus dans la vie de notre société en me portant candidat au CA. Je travaille sur les équations aux dérivées partielles et la théorie spectrale. Après avoir exercé de nombreuses activités administratives, direction de laboratoire, présidence de département, directeur d’Ecole doctorale et de nombreux mandats au CNU, au Comité national du CNRS, au CS de mon Université, j’essaie actuellement de maintenir un flux d’étudiants intéressés par les mathématiques dans une banlieue où la pénurie d’enseignants commence à se faire sentir lourdement. C’est pourquoi les actions de diffusion de la connaissance et de valorisation des mathématiques qui sont promues par la SMF sont très importantes pour favoriser le maintien d’un tissu  favorable à l’épanouissement de notre  culture. Je souhaite agir dans ce sens au sein de la SMF.


Frédéric Klopp (Université Pierre et Marie Curie) : Physique mathématique, analyse asymptotique, équations aux dérivées partielles.

CV.pdf

Après avoir été professeur à l'Université Paris 13, je suis actuellement professeur à l'université Pierre et Marie Curie. Ma recherche porte sur des questions de physique mathématique, d'analyse asymptotique et d'équations aux dérivées partielles. Je compte tirer profit de l'expérience acquises lors des mandats que j'ai exercés jusqu'à présent (direction de laboratoire, membre du CNU, etc.) pour être utile à la SMF et à la communauté mathématique française dans son ensemble.


Etienne Matheron (Université d'Artois) : Analyse fonctionnelle.

CV.pdf

Je suis professeur à l'université d'Artois depuis 2008, après avoir été maître de conférences à l'université Bordeaux 1. Mon domaine de recherche actuel est la dynamique des opérateurs linéaires. C'est la première fois que je candidate au CA de la SMF. J'espère pouvoir contribuer utilement à l'action de la SMF (avec une "inclination naturelle" assez forte vers les questions liées à l'enseignement) dans une période où les motifs d'inquiétude ne manquent pas.

 


Pascal Massart (Université Paris-Sud, Orsay) : Statistique Mathématique.

CV.pdf

Professeur à Orsay, mathématicien de formation de coeur et d’esprit, le statisticien que je suis se sent chez lui à la SMF. En tant que membre du précédent CA j’ai assuré le rôle naturel pour moi de représentant de la SMF auprès de la SFDS. Il va de soi que je suis prêt à poursuivre cette mission.

 

 


Gilbert Monna (Lycée Saint-Joseph d'Avignon) : Géométrie différentielle, structures de contacts et feuilletages.

CV.pdf

Après un début de carrière dans la recherche (géométrie différentielle, structures de contacts et feuilletages) j’ai opté pour l’enseignement en CPGE, je suis professeur en mathématiques spéciales depuis maintenant 25 ans. J’ai adhéré à la SMF en 1980 et me suis toujours intéressé à son activité, élu il y a quatre ans au comité national de l’UPS j’ai pris en charge les relations entre les deux sociétés. Je me présente au conseil d’administration de la SMF pour travailler, notamment dans la commission enseignement, sur toutes les questions concernant l’enseignement des mathématiques : programmes des lycées et collèges, des classes préparatoires aux grandes écoles…. J’aimerais mettre à profit mon expérience de l’enseignement pour faire des propositions qui permettraient à  l’enseignement secondaire de mieux préparer à l’enseignement supérieur. Je voudrais également m’investir dans les actions de type grand public pour faire mieux connaître aux élèves des lycées les mathématiques, les métiers de mathématiques, de façon à les attirer vers les études scientifiques à l’université ou dans les écoles d’ingénieurs.


Lucy Moser-Jauslin (Université de Bourgogne) : Géométrie algébrique affine complexe et automorphismes polynomiaux.

CV.pdf

Je suis professeur de mathématiques à l'Université de Bourgogne depuis 1998. J’ai été directrice de l’Institut de Mathématiques de Bourgogne de 2007 à 2010. Mon domaine de recherche est la géométrie algébrique affine complexe et les automorphismes polynomiaux. Je candidate pour la première fois au CA de la SMF. La SMF joue un rôle important pour les mathématiques en France et au niveau international. Je m’intéresse à différentes activités de la SMF, comme celles concernant les relations internationales et l’organisation d’actions  d’ouverture des mathématiques pour le grand public.