Candidatures Elections Conseil 2014

Candidats aux élections au conseil de la SMF le 20 juin 2014 :


François Apéry (IRMA, Strasbourg) : Topologie différentielle et élimination.

Membre de la S.M.F. depuis 35 ans, le moment me semble venu de participer activement à son fonctionnement. Ancien élève de l'E.N.S. de Cachan, maître de conférence de l'Université de Haute-Alsace et membre de l'Institut de Recherche Mathématique Avancée de Strasbourg, je suis également responsable de la collection de modèles de l'Institut Henri Poincaré. Plusieurs questions se posent à la SMF : l'avenir des publications et le nombre des adhésions. Durant mon mandat au Conseil d'Administration, je compte proposer mes services pour tenter d'y apporter des solutions.

 

 


Cyril Imbert (CNRS, université Paris-Est Créteil) : Equations aux dérivées partielles non linéaires.

CV.pdf

Aujourd'hui directeur de Recherche au CNRS, j'ai été maître de conférences de 2002 à 2011 à Montpellier, Paris-Dauphine, et l'ENS Paris. J'ai toujours été investi dans la vie collective de notre communauté, notamment dans les différents conseils des universités dans lesquelles j'ai exercé. J'étais par exemple élu au conseil d'administration de l'université Paris-Dauphine. Je me suis récemment investi dans la médiation scientifique et les actions en direction du grand public, en représentant notamment la Société Mathématique de France au sein du passionnant et ambitieux projet "Un jour, une brève" de publication de 247 textes traitant des mathématiques de la planète Terre durant l'année 2013.  J'ai à coeur de poursuivre mon engagement dans la SMF en me présentant au conseil d'administration pour continuer ce travail en direction du grand public.

Mon domaine de recherche sont les équations aux dérivées partielles non-linéaires, par exemple les équations de Hamilton-Jacobi ou les équations elliptiques complètement non-linéaires.


Jérôme Le Rousseau (Université d'Orléans) : Equations aux dérivées partielles.

CV.pdf

Mes recherches portent sur les équations aux dérivées partielles, l'analyse microlocale de leurs solutions, la démonstration d'inégalités fonctionnelles comme les inégalités de Carleman et des domaines d'applications comme le contrôle et les problèmes inverses. J'ai été Maître de Conférences au LATP à Marseille de 2002 à 2008. Depuis 2008 je suis Professeur au MAPMO à l'université d'Orléans et depuis 2012 directeur de la Fédération de Recherche Denis-Poisson (Orléans-Tours).

Au conseil de la SMF je souhaite contribuer aux interactions au sein des différentes thématiques en mathématiques, appliquées ou non. A ce titre je suis aussi candidat aux élections au conseil de la SMAI. Je souhaite promouvoir des actions communes aux deux sociétés.


Louise Nyssen (Université Montpellier 2) : Théorie des nombres.

Je suis Maître de Conférences à l'Université Montpellier 2. Mon domaine de recherche est la  théorie des nombres, plus précisément les représentations automorphes. Je suis engagée depuis plus de 10 ans dans la formation des enseignants : j'ai  été responsable de la préparation au Capes, j'ai construit les nouvelles maquettes pour  deux réformes successives et je participe  à la mise en place de l'ESPE du Languedoc Roussillon. J'apprécie les actions menées par la SMF, en particulier dans ce domaine, et j'espère pouvoir contribuer utilement.

 

 

 


Stéphane Seuret (Université Paris-Est Créteil) : Analyse multifractale.

CV.pdf

Je suis candidat à l'élection pour un siège dans le conseil d'administration de la SMF.
Je suis professeur à l'université Paris-Est Créteil, mon domaine de recherche est l'analyse multifractale et ses nombreuses connexions avec l'analyse harmonique, la théorie de la mesure, les probabilités, la théorie ergodique et la théorie métrique de l'approximation diophantienne.
Depuis quelques mois je participe à la vie de la SMF, en tant que membre du bureau coopté par le conseil d'administration. Dans ce contexte où la communauté fait face à de nombreux défis (inquiétudes sur la formation, changements du domaine de l'édition, représentativité des mathématiques), je souhaite continuer à m'impliquer dans l'organisation et les activités importantes de la SMF.


Aviva Szpirglas (Université de Poitiers) : Calcul formel, géométrie algébrique et singularités.

CV.pdf

Je suis professeur à l'Université de Poitiers depuis 1998 ; mes travaux de recherche portent sur le calcul formel, la géométrie algébrique et les singularités. Au cours de ma carrière, j'ai enseigné à tous niveaux (lycée, IUT, licence, master). Je suis particulièrement concernée par les problèmes liés à l'enseignement : depuis mon arrivée à Poitiers (poste à  l'IUFM puis ˆ l'ESPE), je suis responsable de la préparation au CAPES de maths et, depuis la masteŽrisation, du master enseignement correspondant.
J'ai été membre du jury de l'agrégation de maths de 2003 à 2006. je suis membre du jury de l'agrégation interne depuis 2013. Au sein de la SMF je voudrais continuer ˆ travailler sur les problème d'enseignement, en particulier sur les questions concernant la formation des futurs professeurs, initiale comme continue.
 

Jean-Pierre Tual (Gemalto) : Cryptographie et algorithmique pour la sécurité informatique.

Membre de la Société depuis plus de 30 ans, je propose pour la première fois ma candidature au CA de la SMF.

Possédant au départ une double formation d’Ingénieur (ENSTA, 1976) et de mathématicien (Thèse de 3è cycle en Géométrie Riemannienne en 1979 puis Agrégation en 1980), j’ai effectué l’essentiel de ma carrière dans l’Industrie, d’abord au Centre de Recherches de CII-Honeywell Bull (1979-1983) comme Numéricien (Résolution par Eléments finis d’EDP en micro-magnétisme et en  physique des semi-conducteurs), puis comme responsable d’ équipes de recherche (1983-1996) en Algorithmique VLSI dans la division Grands-Systèmes du Groupe Bull (Synthèse Logique, Preuve formelle, placement routage de circuits à très haut degré d’intégration). J’ai rejoint le domaine de la carte à puce en 1996, comme directeur  des équipes R&D de Bull CP8 puis du Groupe Schlumberger en 2000), et mes centres d’intérêt mathématique se sont alors déplacés vers les problèmes liés à la sécurité informatique et en particulier l’implémentation de divers protocoles cryptographiques (RSA, Courbes Elliptiques, Algorithmes à connaissance nulle, Biométrie). J’ai par ailleurs assuré une partie de la préparation à l’Agrégation Externe de Mathématiques au CNED de 1983 à 2005.

Depuis 2006 je suis Directeur des Relations Industrielles du Groupe Gemalto, en charge des projets d’innovation coopératifs nationaux (ANR, Pôles de Compétitivité, Investissements d’Avenir) et Internationaux (Eureka, Programmes de l’Union Européenne), et touchant à la sécurité des transactions et la protection de la vie privée dans l’ensemble des domaines d’activité de la Compagnie (paiement, téléphonie mobile, cyber-sécurité des réseaux, identité numérique, Internet des Objets et architectures M2M..).

J’aimerais mettre à profit mon expérience pour proposer des actions permettant en particulier d’assurer la promotion des mathématiques auprès de l’Industrie, favoriser l’insertion professionnelle des jeunes mathématiciens, trouver de nouveaux moyens financiers pour la SMF. Je suis également très intéressé par l’interaction entre  mathématiques et nouvelles technologies informatiques (MOOC, Cyber-sécurité, Big-Data, Monnaies Virtuelles, Calcul à très haute performance).
 


Vanessa Vitse (Institut Fourier, Grenoble) : Cryptographie.

CV.pdf

Je suis maître de conférences à l'Institut Fourier de Grenoble depuis 2012, après avoir été PRAG de mathématiques à l'IUT de Vélizy pendant 7 ans. Mes travaux de recherche portent sur la cryptographie, à l'interface entre mathématiques et informatique. Mes contacts avec d'autres disciplines, les différents points de vue que j'ai pu avoir sur l'enseignement des mathématiques dans le supérieur, ainsi que mon expérience d'élue dans différents conseils devraient me permettre de contribuer utilement à la SMF, et c'est pourquoi je me porte candidate à son conseil d'administration.