Candidatures Elections Conseil 2015

Candidats aux élections au conseil de la SMF le 26 juin 2015 :


 Valérie Berthé (université Paris Diderot, LIAFA) : Dynamique symbolique, géométrie discrète.

Je suis Directrice de Recherche au CNRS au LIAFA  (Laboratoire d'Informatique Algorithmique : Fondements et Applications). Mes travaux de recherche se situent à l'interface entre mathématiques et informatique, et plus précisément, en dynamique symbolique et en géométrie discrète. Je candidate pour la seconde fois au CA de la SMF.  Je souhaite contribuer aux actions concernant  l'ouverture des mathématiques vers les autres disciplines, en particulier, vers l'informatique, et également m'investir sur les  questions de parité.

 

 


 Jean-Pierre Borel (université de Limoges) : Théorie analytique des nombres, combinatoire des mots.

cv.pdf

Je suis professeur à l’université de Limoges depuis plus de 30 ans, et y ai vu les évolutions de notre métier, de nos formations et de nos étudiants sur cette période. Tous soulignent le paradoxe qui voit la place des mathématiques françaises aux premiers rangs mondiaux, alors que notre dispositif de formation reste fragile et attire peu dans nos universités : formation initiale et continue des futurs enseignants en question, diminution du nombre d’étudiants intéressés par les mathématiques, risque de fermeture de masters, etc. Il est important que la SMF affirme sa présence dans ces dossiers, comme elle le fait depuis plusieurs années, élabore et affine ses propositions et les fasse connaître.

Les questions des nouveaux programmes du lycée et de leurs effets, des changements à venir au collège, avec l’introduction de l’informatique, avec une la logique de cycle se substituant à celle d’année, nous interrogent.

Je souhaite continuer à œuvrer pour des réponses communes de nos sociétés savantes, mathématiques et informatique si possible, réponses partagées par notre milieu mais aussi pouvant être retenues par les décideurs et comprises du grand public.


Loïc Chaumont (université d'Angers) : Probabilités.

cv.pdf

Je suis professeur à l'université d'Angers depuis 2006, après avoir été Maître de Conférences à l'université Paris 6 pendant 11 ans. Mes travaux de recherche portent sur les probabilités et plus particulièrement sur l'étude des processus de Lévy, des processus markoviens auto-similaires et des structures de branchement. Depuis quelques années j'ai également dirigé une partie de mes recherches vers les applications des probabilités aux sciences du vivant.
J'ai été directeur adjoint de l'école doctorale régionale Maths-STIC de 2008 à 2012 et depuis cette date, je suis directeur du laboratoire de mathématiques de l'Université d'Angers, ainsi que membre de la Commission Recherche de cette université. Au Conseil d'Administration de la SMF, je souhaite contribuer aux actions à mener vis-à-vis de certaines préoccupations que connaît aujourd'hui notre discipline, telles que les problèmes d'édition des travaux de recherche ou encore la position et l'identité des mathématiques au sein des comues.

 

 


 Gérard Grancher (université de Rouen) : Statistique.

Statisticien de formation, je suis Ingénieur de Recherche CNRS.
Mon activité scientifique résulte essentiellement de collaboration avec des physiciens chimistes ou des entreprises industrielles. Depuis une quinzaine d’années,  j’ai développé  une activité de vulgarisation des mathématiques auprès des lycéens et du grand public.

Chargé de mission informatique dans mon précédent mandat, je souhaite continuer cette tâche en particulier pour  fiabiliser et moderniser les sites WEB de la SMF et les rendre plus attrayant.

 

 


Laurent Guillopé (université de Nantes) : Géométrie et équations aux dérivées partielles.

Membre du Conseil de la SMF depuis 2013, j'ai contribué notamment au développement de la présence de la SMF sur le réseau internet : dépôt continué dans l'archive Numdam des journaux de la SMF, basculement accentué vers les accès numériques de ses publications, compte twitter par exemple.

Je souhaite poursuivre ces actions où la Société est un acteur important de la diffusion des sciences mathématiques, tant avec les avancées de la recherche actuelle que vers différents publics, en France et au-delà. C'est dans cette perspective que je sollicite le renouvellement de mon mandat au Conseil, afin de pouvoir prolonger ces implications en phase avec les autres actions de la Société et en coopération avec la communauté scientifique.

Professeur à l'université de Nantes depuis 1995, j'ai eu la chance de débuter ma carrière au CNRS à Grenoble. J'ai exercé diverses responsabilités de caractère collectif, comme directeur de Laboratoire, responsable de parcours de Licence ou encore élu dans des conseils d'Université.
 


Régine Marchand (université de Lorraine) : Probabilités discrètes, mécanique statistique.

cv.pdf

Je suis maître de conférences à l'université de Lorraine depuis 2001. Côté recherche, je m'intéresse aux probabilités discrètes: percolation, systèmes de particules, modèles de croissance aléatoire. Côté enseignement, je suis responsable de la deuxième année de la licence de mathématiques sur Nancy et je participe à la formation des enseignants (préparations à l'agrégation externe et interne). Depuis deux ans, j'organise des interventions de mathématiciens dans les lycées, afin de promouvoir les études en mathématiques. Je candidate pour la première fois au CA de la SMF. J'aimerais m'investir sur les questions d'enseignements (formations en mathématiques dans l'enseignement supérieur, programmes du secondaire, formation et recrutement des enseignants), et participer plus généralement aux réflexions concernant notre métier (évolutions des statuts, publications scientifiques...)


Angela Pasquale (université de Lorraine) : Analyse harmonique, groupes de Lie.

cv.pdf

Je suis professeur à l'Université de Lorraine à Metz. Mes thématiques de recherche sont l’analyse harmonique sur les espaces symétriques et la théorie des représentations des groupes de Lie réductifs réels. Depuis trois ans je suis membre du conseil d’administration et secrétaire du bureau de la SMF. Je me suis aussi impliquée dans les colloques et dans la communication internet et le renouvellement du site web de la SMF. Je candidate à nouveau au conseil d’administration pour continuer à m’investir dans ce travail et participer activement aux réflexions de la Société sur les différents aspects de la vie des mathématiciens.

 

 


Marc Peigné (Université de Tours) : Probabilités et Théorie ergodique.

Je suis professeur à l’université François Rabelais de Tours dans le Laboratoire de Mathématiques et Physique Théorique. Mon domaine de recherche va du calcul des probabilités (marches aléatoires sur les groupes, certains systèmes dynamiques aléatoires,… et plus récemment les marches aléatoires dans des cônes et leurs liens avec la théorie des représentations) à la géométrie ergodique, via l’étude du flot géodésique sur certaines variétés à courbure négative.
J'ai été président du CNU 25 de novembre 2007 à septembre 2011,  puis président de la SMF depuis juin 2013. En lien étroit avec les autre sociétés savantes  et les partenaires divers concernés par la vie des mathématique en France, un travail important a été fait ces dernières années pour rajeunir l'image de la SMF et  la  structurer au mieux afin de répondre aux attentes de la communauté et aux défis qui se présentent, notamment dans le monde des publications.
Si je suis élu, je candidaterai en juin devant le nouveau CA pour une troisième et dernière année de présidence, afin de poursuivre le travail amorcé depuis 2 ans et préparer au mieux celles et ceux qui auront à le poursuivre.