Candidatures Elections Conseil 2017

Candidats aux élections au conseil de la SMF le 10 juin 2017 :


Vincent Beffara (CNRS, Institut Fourier (UMR 5582), Université Grenoble Alpes) : probabilités.Jean-René Chazotte

CV.pdf

Je suis directeur de recherche au CNRS, affecté à l’Institut Fourier (Grenoble), depuis 2015 ; auparavant, j’étais chargé de recherche à l’ENS Lyon, et j’ai effectué plusieurs séjours longs à l’étranger (Suède, Suisse, Allemagne). Ma recherche porte principalement sur la mécanique statistique (percolation, modèles de dimères), et plus récemment sur l’application de méthodes qui en sont issues à des questions de théorie spectrale. Je me suis beaucoup investi dans des actions en direction du grand public, en participant notamment à la création du journal en ligne “images des mathématiques” dont j’ai été administrateur et membre du comité de rédaction ; je souhaite poursuivre cet engagement dans le cadre de la SMF.


Jean-René Chazottes (École polytechnique) : systèmes dynamiques, mécanique statistique, processus stochastiques, écologie mathématique.Jean-René Chazotte

Je suis directeur de Recherche au CNRS au Centre de Physique Théorique de l’Ecole polytechnique, dans l’équipe de physique mathématique. La physique théorique est une source extraordinaire de questions mathématiques. Je suis également professeur à temps partiel dans le département de mathématiques appliquées de l’Ecole polytechnique depuis huit ans.
Mes thèmes de recherche sont les suivants : propriétés stochastiques des systèmes dynamiques (théorèmes limites, inégalités de concentration, etc) ; modèles de mécanique statistique sur réseau et dynamique symbolique (transitions de phase vers des quasi-cristaux) ; modèles de populations stochastiques (approximations déterministes, mesures quasi-stationnaires, etc).
A la SMF j’aimerais animer cette interface entre la physique et les mathématiques. J’aimerais également contribuer à une meilleure diffusion des mathématiques et de leurs interactions grâce à Internet.

 

 


Raphaël Danchin (Université Paris-Est Créteil) : Equations aux dérivées partielles, mécanique des fluides, analyse harmonique, analyse non linéaireRaphël Danchin

Je suis Professeur à l’université Paris-Est Créteil depuis 2002. Mon domaine de recherches est à la frontière des EDP non linéaires et de l’analyse harmonique. Je m’intéresse plus particulièrement à la résolution de systèmes d’équations modélisant l’évolution des fluides : équations de Navier-Stokes avec prise en compte d’effets physiques supplémentaires : capillarité, radiation, gravité,…
J’ai un peu d’expérience en matière de responsabilités collectives aussi bien au niveau local que national : porteur d’un projet ANR, directeur adjoint de mon laboratoire de 2009 à 2015, et membre titulaire du CNU 26 de 2011 à 2015.
Ces différentes expériences m’ont conforté dans mon souhait de m’investir dans la vie de la communauté mathématique, et c’est pourquoi je suis candidat au CA de la SMF. Si je suis élu, je compte participer aux activités organisées par la SMF, et contribuer à maintenir les interactions avec les applications.

 


Jérôme Germoni (Institut Camille Jordan, Université Lyon 1) : Théorie des représentationsJérôme Germoni

CV.pdf

Je suis maître de conférences à l'université Lyon 1 depuis 1998, membre de l'Institut Camille Jordan. Je m'intéresse particulièrement à l'enseignement et à la diffusion scientifique, ce qui m'a conduit à être directeur de l'Institut de recherche pour l'enseignement des mathématiques de Lyon (IREM) et de la Maison des mathématiques et de l'informatique (MMI). De plus, je contribue au site Images des mathématiques (actualités et revue de presse). Je souhaite à présent m'engager pour la SMF, notamment pour les questions liées au numérique.

 


Louise Nyssen (Université de Montpellier) : Théorie des nombresLouise Nyssen

Je suis Maître de Conférences à l'université de Montpellier. Mon domaine de recherche est la  théorie des nombres, plus précisément les représentations automorphes. Je suis aussi très intéressée par les questions d’enseignements et en particulier la formation des enseignants : j'ai  été responsable de la préparation au Capes, j'ai construit les nouvelles maquettes pour  deux réformes successives et j’ai participé  à la mise en place de l'ESPE du Languedoc Roussillon dont je suis maintenant directeur adjoint. Depuis 2014, je suis au CA de la SMF, membre du bureau depuis 2016. Cette année, je renouvelle ma candidature car je souhaite continuer à soutenir les actions de la SMF concernant l’enseignement des mathématiques.

 

 

 


Stéphane Seuret (Université Paris-Est Créteil) : Géométrie fractale.

CV.pdfStéphane Seuret

Professeur depuis 2003 à l'université Paris-Est Créteil, mon domaine de recherche est la géométrie fractale et ses interactions notamment avec les probabilités, les systèmes dynamiques, et le traitement du signal.
J'ai été élu en juin 2016 Président de la SMF. Depuis bientôt un an, avec l'équipe mise en place, j'ai entamé plusieurs projets : un concours pour les jeunes, un financement de semaines de conférences, et une refonte de notre site et de notre structure informatique. Ces projets visent à mettre en avant les nombreuses activités de la SMF, et d'en développer de nouvelles, afin de confirmer et de développer le rôle important et fédérateur de la SMF dans notre communauté, mais aussi d'assurer la pérennité du fonctionnement interne de cette société savante. Afin de mener ces projets à leur terme, je me représente donc au Conseil d'administration et à la présidence de la SMF.
 

 

 


Jean-Pierre Tual (Gemalto) : Cryptographie et algorithmique pour la sécurité informatique.Jean-Pierre Tual

Membre de la Société depuis plus de 33 ans, je suis candidat à un deuxième mandat au Conseil d'Administration de la SMF. Ayant au départ  une double formation d'ingénieur et de mathématicien (Thèses de troisième cycle en Géométrie Riemannienne en 1979, Agrégation en 1980) j'ai effectué l'essentiel de ma carrière dans l'Industrie, d'abord chez Bull comme Numéricien (EDP en micro-magnétisme et physique des semi-conducteurs), puis comme responsable d'équipes de recherche en Algorithmique VLSI. Depuis 1996, je me suis  intéressé à la  sécurité informatique et à la cryptographie appliquée à la Carte à Puce (successivement chez Bull CP8, Schlumberger, Gemalto). J'ai par ailleurs assuré une partie de la préparation à l'Agrégation Externe de Mathématiques au CNED de 1983 à 2005.
Depuis 2006 je suis Directeur des projets d'Innovation Ouverte du Groupe Gemalto, en charge des projets collaboratifs liés à la sécurité (paiement, téléphonie mobile, cyber-sécurité, Internet des objets…).
J'aimerais continuer à mettre mon expérience au service d' actions permettant  d'assurer la promotion des mathématiques auprès de l'Industrie, notamment via le programme Interface en cours de définition pour implémentation au CIRM,  favoriser l'insertion professionnelle des jeunes mathématiciens, trouver de nouveaux moyens financiers pour la SMF. Je suis également très intéressé par l'interaction entre  mathématiques, société et les nouvelles technologies informatiques (Big-Data et Intelligence artificielle, Cyber-sécurité,  Monnaies Virtuelles et Blockchain, HPC).


Marguerite Zani (Université d'Orléans) : Statistique des processus, grandes déviations et statistiques de test, diffusions et polynômes orthogonaux, complexité de l’approximation de champs aléatoires.Margueriete Zani

Je suis Professeur à l’université d’Orléans depuis septembre 2014. Membre du CA de la SMAI depuis juin 2015, je me porte également candidate  au Conseil d'Administration de la SMF pour promouvoir les liens entre les deux sociétés savantes et plus largement les actions impliquant les mathématiques fondamentales et appliquées.
Un exemple d’enjeu adressé à la communauté mathématique dans son ensemble est la révolution numérique et l’afflux de données massives . Les réponses à apporter à ces nouveaux défis impliqueront les mathématiques des plus abstraites aux très appliquées.