Conférence BnF 2011 - J.-P. Demailly

"La découverte de Fourier : `Même le feu est régi par les nombres"'
9 février 2011 - 18 h 30
vidéo de la conférence
 
BnF, site F.-Mitterrand, Grand auditorium, hall Est, quai François-Mauriac, Paris 13
par Jean-Pierre Demailly (Professeur à l'Université J. Fourier Grenoble, membre de l'Académie des sciences).
 

Né à Auxerre en 1768, Jean-Baptiste Joseph Fourier prend une part active aux évènements de la Révolution Française, au cours desquels il passe fort près de l'échafaud. Libéré de prison, il entre à l'École Normale d'abord comme élève puis comme chargé de cours. Sur la haute recommandation de Monge, Fourier est nommé à 29 ans professeur à l'Ecole Polytechnique nouvellement fondée. En 1798, il rejoint la campagne d'Égypte et y joue un rôle important de diplomate tout comme de conseiller scientifique. À son retour en France en 1802, Napoléon le nomme préfet de l'Isère. C'est à Grenoble qu'il conduit ses expériences sur la propagation de la chaleur qui lui permettent de modéliser l'évolution de la température au travers de séries trigonométriques. Ces travaux ont permis l'éclosion de plusieurs branches de la physique mathématique comme la thermodynamique où la théorie des ondes. Aujourd'hui, les séries de Fourier et les transformées de Fourier jouent un rôle majeur en analyse et en arithmétique, et leurs applications pratiques sont omniprésentes.

Texte : Joseph Fourier, Théorie analytique de la chaleur, Firmin Didot Père et Fils (Paris-1822)

Pour en savoir plus :  bibliographie


Jean-Pierre Demailly est ancien élève de l'Ecole normale supérieure. Il soutient sa thèse de doctorat d'Etat en 1982, à l'âge de 25 ans alors qu'il est attaché de recherche au CNRS,; l'année suivante il est nommé professeur à l'université Joseph-Fourier à Grenoble, où il enseigne et fait de la recherche depuis lors. Il a reçu de nombreux pris et distinctions tant en France qu'à l'étranger; en 2006, il a été invité comme conférencier plénier au congrès international des mathématiciens à Madrid. Il est auteur de plus de 80 articles de recherche en mathématiques, et a dirigé 19 thèses de doctorat. Ses travaux portent sur la géométrie analytique complexe. Par ailleurs, il s'est beaucoup impliqué dans la rénovation de l'enseignement, comme président du Groupe de réflexion interdisciplinaire sur les programmes (GRIP), ainsi que pour l'utilisation des technologies informatiques dans l'enseignement, en concevant plusieurs logiciels et en promouvant l'utilisation des logiciels libres dans l'enseignement.

 

 Inscription obligatoire pour les groupes scolaires : voir ici.