Dossier Turquie

7/10/17 - Nouvelles poursuites contre des signataires de la pétition Academics for peace in Turkey

Un acte d'accusation de "propagande pour une organisation terroriste” vient d'être délivré à l'encontre d'un certain nombre de signataires  de la pétition Academics for peace in Turkey. Parmi  les crimes cités dans l’acte d’accusation, figure également une déclaration de solidarité qui a été émise par les universitaires pour soutenir les quatre universitaires poursuivis dont Kivanç Ersoy.
http://www.kedistan.net/2017/10/07/universitaires-poursuites/
http://bianet.org/english/militarism/190346-academics-signing-peace-declaration-sued-for-terrorist-propagand

30/08/17 - Entretien au ministère

Suite au courrier adressé en juillet, l'un des directeurs du cabinet de la ministre de l’enseignement supérieur a reçu les trois sociétés savantes pour évoquer la situation préoccupante de la Turquie et le programme Pause. Un prochain entretien est prévu le 7/11/17.

19/07/17 - Inquiétude des sociétés savantes

La Société Française de Statistique (SFdS), la Société de Mathématiques Appliquées et Industrielles (SMAI) et la Société Mathématique de France (SMF) se sont associées pour exprimer leur profonde inquiétude suite aux sanctions dont sont victimes nos collègues de l’enseignement supérieur turc. Elles ont adressé plusieurs lettres :

  • une lettre d'information adressée aux adhérents et directeurs de laboratoires soutenant l'appel au Boycott de certaines instances turques suite aux répressions des universitaires ;
  • une lettre adressée aux ministres français des affaires étrangères et de l’enseignement supérieur, ainsi qu’aux instances du CNRS, de INRIA, de l’INRA et de l’INSERM, leur demandant de revoir leurs collaborations scientifiques avec les instances turques ne respectant pas la liberté académique tant que nos collègues ne seront pas rétablis dans leurs droits. Elles ont également demandé au gouvernement français de donner les moyens financiers aux universités et organismes français nécessaires à l’amplification du programme d’aide PAUSE (Programme d’aide à l’Accueil en Urgence des Scientifiques en Exil), créé en janvier 2017 et piloté par le Collège de France, qui accorde des subventions aux établissements de l’enseignement supérieur qui projettent d’accueillir des scientifiques en situation d’urgence.
    http://www.college-de-france.fr/site/programme-pause/

18/07/17 - Cinquième audience des quatre Universitaires signataires de la pétition Academics for peace in Turkey, dont Kivanç Ersoy.


La cinquième audience s'est tenue le 18 juillet 2017. Le procureur, toujours  en attente de l'autorisation du ministère pour modifier le chef d'accusation a reporté une nouvelle fois l'audience au  26 décembre 2017.

25/04/17 - Recommandations du Conseil Scientifique du CNRS.

Parmi les recommandations du Conseil Scientifique du CNRS, adoptées à l'unanimité le 25 avril 2017, deux concernent la Turquie pour :
1) manifester leur solidarité avec l’universitaire turque Pinar Selek
2) suspendre tous les échanges avec l’organisme de recherche Tübitak

https://academia.hypotheses.org/3089

04/04/17 - La situation est toujours préoccupante.

http://www.huffingtonpost.com/entry/class-dismissed-the-demise-of-academia-in-erdogans_us_58e413bce4b09deecf0e1b54

30/03/17 - Quatrième audience des quatre Universitaires signataires de la pétition Academics for peace in Turkey, dont Kivanç Ersoy.

Le procureur, toujours  en attente de l'autorisation du ministère pour modifier le chef d'accusation a reporté une nouvelle fois l'audience au 18 juillet 2017.

24/03/17 - Tübitak, l’équivalent turc du CNRS, a diffusé une circulaire demandant la recomposition des comités éditoriaux afin d’en exclure les personnels mis à pied.

Face à cette décision de Tübitak, un appel au boycott concernant le « Bosphorus Joint Project » (appel à projet de recherches France-Turquie) est publié depuis le 17 avril 2017.

https://blogs.mediapart.fr/les-invites-de-mediapart/blog/170417/tuebitak-organisme-scientifique-ou-outil-politique

http://www.ufuk2020.org.tr/en/bilateral-collaborations/fr#open-calls

01/03/17 - Annulation de l'autorisation de travail de Noémi Levy-Aksu.

La traductrice du témoignage de Kivanç Ersoy (paru dans la Gazette des mathématiciens numéro 151, janvier 2017), s’est vu annuler son autorisation de travail par le Conseil de l’Enseignement Supérieur Turc début mars.

https://academia.hypotheses.org/2927

22/02/17 - Un jeune scientifique turc, harcelé par les autorités turques pour sa participation à la pétition des "universitaires pour la paix", a mis fin à ses jours.

Des collègues universitaires ont lancé ce texte-pétition :

https://www.change.org/p/du-lynchage-%C3%A0-la-mort-la-descente-aux-enfers-des-universitaires-de-turquie?recruiter=688535435&utm_source=share_petition&utm_medium=email&utm_campaign=share_email_responsive

publié dans Libération

http://www.liberation.fr/debats/2017/03/09/turquie-de-la-repression-au-suicide_1554581

Voir aussi : http://www.kedistan.net/2017/02/26/mehmet-fatih-tras-suicide-regime-turc/

22/12/16 - Troisième audience des quatre Universitaires signataires de la pétition Academics for peace in Turkey, dont Kivanç Ersoy.

Le procureur, toujours  en attente de l'autorisation du ministère pour modifier le chef d'accusation a préféré reporter une nouvelle fois l'audience au 30 mars 2017,  en dépit de la nouvelle demande d’acquittement immédiat des avocats.

 http://bianet.org/english/law/181971-acquittal-request-for-academics-for-peace-remains-without-response

http://www.lalibre.be/actu/international/des-deputes-bruxellois-manifestent-a-istanbul-585c50c2cd7014981b3f98bb

01/12/16 - Soutien à la recommandation du Conseil Scientifique du CNRS.


Suite à la dégradation de la situation de nos collègues en Turquie et dans l'attente du proçès de Kivanç Ersoy le 22 décembre, la SFdS, la SMAI et la SMF invitent tous les organisateurs de conférence à informer les collègues de la situation en Turquie en lisant ou projetant un extrait de ce texte
(version française et version anglaise) s'associant à la recommandation du Conseil scientifique du CNRS.

N'hésitez pas à l'afficher également dans vos laboratoires.

15/11/16 - Recommandation sur la situation des Universités en Turquie du Conseil Scientifique du CNRS.

"Le Conseil scientifique s'indigne et condamne les arrestations, persécutions et licenciements de plus d'un millier de scientifiques en Turquie depuis plus d’un an, enseignant.e.s universitaires, docteur.e.s et doctorant.e.s. Il ne peut y avoir de grand pays sans recherche libre et indépendante. Nous demandons donc que nos collègues soient libéré.e.s et rétabli.e.s dans leurs fonctions, et retrouvent leur liberté d'expression et de circulation à l'étranger. Nous condamnons également le dernier décret-loi qui supprime l'autonomie des Universités. Il annule en effet les élections des présidents (recteurs) des Universités, privées et publiques et permet au président de la République de nommer qui il veut à leur place, comme cela vient de se passer à l’Université du Bosphore. Nous encourageons également toutes les initiatives, au CNRS et dans les Universités, d’accueil de nos collègues scientifiques de Turquie réfugié.e.s en France."

Nous signalons également une table ronde à l'Université Paris 8 le 17 novembre :
http://www.univ-paris8.fr/La-repression-en-Turquie-et-les-mobilisations-actuelles-Autour-des
ainsi que l'article du Monde du 15 novembre
http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2016/11/15/a-l-ecole-d-erdogan_5031207_3218.html

01/09/16 - Appel contre l'arrestation massive d'universitaires turcs.

Un décret gouvernemental justifié par l’état d’urgence a autorisé la dernière purge d’envergure en date, dans la nuit du 1er au 2 septembre 2016. Plus de 41 signataires de la Pétition pour la Paix ont été accusés d’être des « soutiens du terrorisme » et chassés du service public, en même temps que plus de 40.000 fonctionnaires.

Sources d’informations sur le sujet :
http://www.euroscience.org/news/turkey-urgent-call-for-solidarity/
https://www.scholarsatrisk.org/
https://barisicinakademisyenler.net/node/288


La SFdS, la SMAI et la SMF ont répondu à l'appel à solidarité en envoyant une lettre condamnant les actions actuelles contre les universitaires turcs et demandant la levée des sanctions dans le respect du droit, à la liste des destinataires mentionnés (le président turc, le premier ministre, le président de l'assemblée, le ministre de la justice, le ministre de l'éducation nationale et le président du conseil pour l'enseignement supérieur)

La deuxième audience des quatre Universitaires signataires de la pétition Academics for peace in Turkey, dont Kivanç Ersoy, s'est tenue le 27 septembre. Le procureur souhaitant modifier le chef d'accusation a préféré reporter l'audience au 22 décembre en l'attente de l'autorisation du ministère, en dépit de la demande d’acquittement immédiat des avocats.
Source : http://bianet.org/english/law/179072-no-acquittal-for-4-signatory-academics-in-2nd-hearing

Claude LeBrun de l’Université d’Etat de New York à Stony Brook  nous a également fait part de l’arrestation de son ancien étudiant Mustafa Kalafat, qui était en poste en Turquie.

15/07/16 - Sur les suites de la tentative de putsch en Turquie.

Après la tentative de putsch en Turquie du 15 juillet 2016, le président Recep Tayyip Erdogan a étendu sa purge à l'enseignement supérieur. Ainsi, le 19 juillet, les 1577 doyens d'universités publiques  comme privées ont été contraints de démissionner  et le ministère de l'Education turc a annoncé la suspension de 15 200 fonctionnaires. Le Conseil de l'enseignement supérieur a interdit "jusqu'à nouvel ordre toutes les missions à l'étranger pour les universitaires".

La Conférence des présidents d'université (CPU) dénonce "une atteinte inacceptable à la démocratie" et "demande au gouvernement français et au Conseil européen de prendre toutes leurs responsabilités pour faire en sorte de garantir les droits fondamentaux, assurer la défense des libertés académiques et le pluralisme scientifique aux portes de l'Europe". Elle a lancé une pétition le 24 juillet "Contre la 'purge' et l'intimidation dans l'Education et l'Enseignement supérieur turc".

Près d'une centaine d'universitaires et de personnalités politiques principalement européens signent
une lettre ouverte pour demander "à l'UE d'exiger de la Turquie un retour à l'état de droit" publiée le 24 juillet.

Article du 20/07/2016

Article du  21/07/2016

Article du  25/07/2016

22/04/17 : Libération des quatre universitaires turcs soutien aux universitaires de Turquie.

Kivanç Ersoy, Esra Mungan, Muzaffer Kaya et Meral Camci, signataires de la pétition « Nous ne serons pas complices de ce crime ! » ont été relâchés le 22 avril, voir le  Daily News.  Les trois premiers étaient incarcérés en Turquie depuis 15 mars (avec deux autres enseignants-chercheurs), Meral Camci depuis le 1er avril.

05/04/16 : Déclaration de soutien aux universitaires de Turquie.

Notre collègue mathématicien Kivanç Ersoy, du département de mathématiques de l'Université Mimar Sinan, signataire de la pétition du 10 janvier 2016 « Nous ne serons pas complices de ce crime ! » a été emprisonné avec deux autres enseignats-chercheurs le 15 mars 2016.

Dans les médias :  Nature, 16 marsLibération, 16 marsEnglishBianet, 15 mars,  et 25 mars, et Scholars at risk network, 14 mars. Voir aussi Human Rights in Turkey.

Pétitions :  Une lettre ouverte à Selim Yenel, ambassadeur de la République de Turquie auprès de l'Union européenne.

Le communiqué de l'EMS : voir ce lien.

Le communiqué de la SMAI, la SFdS et la SMF communiqué du 5 avril 2016.

Le blog de GIT France :  voir le site. Le GIT France est la branche française du Groupe de travail international (GIT) « Liberté de recherche et d’enseignement en Turquie », une initiative internationale d’universitaires, de chercheurs, d’étudiants, de traducteurs et d’éditeurs née à Paris le 21 novembre 2011.

Soutien des avocats :  voir le lien, 16 mars.

29/01/16 : Déclaration de soutien aux signataires de la pétition « Nous ne serons pas complices de ce crime ».

Plus de 2200 universitaires et chercheurs turcs et étrangers ont signé un appel à l’arrêt des opérations militaires menées par l’armée turque contre les Kurdes, à une enquête indépendante sur cette opération qui implique la population civile et au lancement d’un processus de paix (pétition du 10 janvier 2016 « Nous ne serons pas complices de ce crime ! »). Des interpellations ont touché 14 universitaires turcs, ce vendredi 15 janvier 2016,  accusés d’avoir signé cet  appel. Une offensive est conduite contre les signataires sur tous les fronts : pénal, médiatique, politique, universitaire, YÖK (l’Administration centrale de l’enseignement supérieur), lTübitak (le CNRS turc).

La pétition : Academicians for peace. (Voir la liste des soutiens.) 

Plus d'informations :  sur le site d'Al-monitor.

Pétition de soutien : Academics for peace in Turkey.

La déclaration de soutien de la SMAI, la SFdS et la SMF : communiqué du 29 janvier 2016

Le communiqué de la CPU : communiqué  de la CPU, 18 janvier 2016.