États de la Recherche - Présentation

L'évolution extrêmement rapide des mathématiques se traduit à la fois par une technicité croissante de chaque branche et par l'émergence à un rythme soutenu de nouveaux champs d'étude. Le risque qu'entraîne une telle situation est évident : spécialisation accrue de chacun et, à terme, incommunicabilité et marginalisation.

Pourtant l'unité profonde de notre discipline n'a jamais été aussi frappante, des mathématiques les plus appliquées aux plus conceptuelles, et il semble aujourd'hui difficile de faire des découvertes importantes dans une spécialité sans avoir une vision un peu globale de notre science.

C'est pourquoi la Société Mathématique de France organise de manière régulière les sessions « État de la Recherche ». Ce sont des sessions nationales de formation dont la vocation est :

  • soit de mettre au courant des grandes théories en plein essor les non spécialistes du sujet souhaitant avoir une idée de leur état ;
  • soit de rassembler des spécialistes de sous-disciplines différentes utilisant des objets mathématiques analogues.

Ces sessions s'adressent donc aux mathématiciens, de niveau post-DEA ou plus avancé, non spécialistes du sujet exposé. Elles sont organisées sur 3 jours. Une première journée élémentaire est suivie d'un cours débouchant sur les problèmes actuels et s'adressant à tout chercheur motivé, même débutant. Des notes de cours sont distribuées aux participants. Elles peuvent donner lieu à publication dans la collection : « Panoramas et Synthèses » de la SMF (voir programme).

La SMF a mis en place un comité scientifique qui choisit le thème et les organisateurs de la session qui, ensuite, en prennent la responsabilité scientifique. Le comité scientifique, dont les membres sont nommés pour une durée de 4 ans, est actuellement composé de Franck Boyer (responsable), Bertrand Rémy, Vincent Calvez, Xavier Caruso, Julien Grivaux, Françoise Pène, Marguerite Zani.