Pourquoi adhérer à la SMF ?

La Société Mathématique de France est le seul lieu de réflexion et de concertation qui rassemble tous les types de mathématiciens et mathématiciennes : enseignants, chercheurs, enseignants-chercheurs, utilisateurs de mathématiques dans l’industrie ou les services, amateurs de mathématiques, que leur sensibilité les porte vers les applications les plus variées ou vers les aspects fondamentaux de la discipline. C'est ce qui fait la richesse et le caractère unique de la SMF.

  1. La Société Mathématique de France rend des services indispensables
  2. La SMF agit en collaboration avec d'autres sociétés
  3. La SMF offre des avantages particuliers à ses membres
  4. Que pouvez-vous apporter à la SMF ? Pourquoi a-t-elle besoin de vous ?
  5. Réponses à des questions fréquemment posées
     

1. La Société Mathématique de France rend des services indispensables

 
La SMF relaie de nombreuses informations sur la recherche, l'enseignement, la communauté mathématique, des propositions d’emplois et appels à projets dans le domaine des mathématiques, en France et à l’étranger. Elle les diffuse à tous à travers son site, et plus spécialement à ses adhérents par la Gazette des mathématiciens et la lettre mensuelle du président. Elle gère l’Officiel des Mathématiques, agenda en ligne des séminaires de mathématiques ayant lieu en France.

La SMF est un éditeur scientifique indépendant des grands groupes d'édition ; elle publie un nombre important de périodiques scientifiques et de collections de livres (Astérisque, Bulletin de la SMF, Panoramas et Synthèses, Série T,... ). En tant qu'éditeur académique à but non lucratif, la SMF vend ses publications à des prix inférieurs à ceux des éditeurs commerciaux. En plus de ses titres propres, elle assure l’édition des Annales de l’Ecole Normale Supérieure et de la Revue de la Société Française de Statistique. Ses publications sont notamment en vente à l’Institut Henri Poincaré, à Paris et à la Maison de la SMF, à Marseille, sur le site du CIRM (Centre International de Rencontres Mathématiques).

La SMF héberge le CIRM et est l’une de ses tutelles scientifiques. Le CIRM accueille dans les calanques de Marseille des colloques hebdomadaires, des écoles, des ateliers, des petits groupes de travail, ainsi que des sessions thématiques d’un trimestre.

La SMF organise des colloques (Etats de la recherchejournée annuelle de la SMF), en coorganise avec des sociétés savantes françaises ou étrangères, et en parraine d'autres.

La SMF développe et coordonne une réflexion sur les réformes en cours dans les établissements d'enseignement supérieur, et sur leurs conséquences sur l'évolution de la recherche ; cette réflexion débouche fréquemment sur des prises de position induisant des rencontres avec les responsables ministériels lors desquelles elle défend le plus efficacement possible l'enseignement et la recherche en mathématiques, ainsi que les statuts des mathématiciennes et mathématiciens professionnels.

La SMF développe et coordonne une réflexion sur l'enseignement des mathématiques à tous les niveaux. Ainsi, elle est régulièrement consultée au cours de l’élaboration des nouveaux programmes scolaires ou des discussions sur les réformes de l'enseignement supérieur.

Pleinement consciente que l’avenir des mathématiques françaises se joue largement au niveau du collège et du lycée, la SMF multiplie les actions vers les collégiens, les lycéens et le grand public (conférences, brochures, prix) pour donner au plus jeunes le goût des mathématiques, faire connaître notre discipline, permettre de comprendre son rôle dans la société et aider à faire disparaître les clichés qui l'entourent. Nos activités de vulgarisation sont répertoriées dans la brochure "Aimez-vous les Maths ?". Une page de notre site est dédiée aux réalisations de mathématiciens professionnels ou amateurs destinées à l'animation d'espaces mathématiques de salons comme la Fête de la Science.

2. La SMF agit en collaboration avec d'autres sociétés

La SMF a de nombreuses actions communes avec les autres sociétés et associations françaises en mathématiques. Par exemple, en collaboration avec femmes et mathématiques, la Société Française de Statistique et la Société de Mathématiques Appliquées et Industrielles, nous avons participé en décembre 2009 à la réalisation du colloque Maths à Venir qui a fait prendre pleinement conscience aux médias et aux décideurs du rôle clef que jouent les mathématiques dans la société actuelle et des enjeux qui en découlent. Nos sociétés sont conjointement présentes à de nombreux salons sur l'enseignement, la recherche, ou la culture mathématique, et participent à la conception et à la diffusion de brochures (Zoom sur les métiers de Maths, L'explosion des Mathématiques,...). Beaucoup des actions de la SMF à destination des collégiens, lycéens et du grand public sont menées en collaboration avec ANIMATH. Les actions concernant l’enseignement au collège et au lycée sont souvent communes ou coordonnées avec celles de l’Association des Professeurs de Mathématiques de l'Enseignement Public.

La SMF mène depuis plusieurs années une réflexion critique sur les réformes de l'université et l'organisation de la recherche avec les autres sociétés généralistes en sciences fondamentales (Société Française de Physique, Société Chimique de France). Cette réflexion a débouché sur de nombreuses prises de positions communes, et interventions auprès des pouvoirs publics sur les questions concernant l'ensemble de nos disciplines. Elle vient d’entamer, avec la SPECIF, association d’informaticiens, une réflexion sur l’enseignement de l’informatique au lycée.

La SMF a joué un rôle moteur en 2009 dans la constitution du Forum des sociétés savantes, qui réunit de nombreuses sociétés savantes et associations de spécialistes de toutes disciplines. Le Forum permet de faire parler d'une seule voix l'ensemble de la communauté académique et de la représenter. Il a vocation à devenir un interlocuteur reconnu auprès des instances nationales (Ministères, CPU, ANR, AERES, …).

La SMF est membre fondateur de la Société Européenne de Mathématiques, membre institutionnel du Centre International de Mathématiques Pures et Appliquées, elle est représentée au Comité National Français des Mathématiciens (adhérent de l'Union Mathématique Internationale); elle a des accords de réciprocité avec de nombreuses sociétés savantes dans le monde.

3. La SMF offre des avantages particuliers à ses membres

En adhérant à la SMF :
  • Vous avez moins de 35 ans ? Vous bénéficiez d'une adhésion gratuite pour un an et d'un tarif réduit pour les années suivantes.

4. Que pouvez-vous apporter à la SMF ? Pourquoi a-t-elle besoin de vous ?

A une époque où l'accent est mis de plus en plus sur la concurrence entre équipes, entre domaines scientifiques, entre établissements, il est indispensable de conforter des structures nationales qui soient un lieu d'échange et de concertation entre tous les membres de la communauté des mathématiques.
C'est pourquoi la SMF a besoin :

de votre dynamisme pour développer et participer à ses activités, et orienter ses actions,

de votre soutien, et, à travers vous, du soutien le plus large possible de la communauté mathématique pour être un interlocuteur reconnu de nos tutelles, et pouvoir  mener avec le plus d'efficacité possible des actions de défense de notre discipline et de notre communauté.

 

Pour toutes ces raisons, nous vous invitons à nous rejoindre !

 

5. Réponses à des questions fréquemment posées

 
Il existe déjà des instances nationales qui ont vocation à aider la communauté mathématique, soit structurellement, comme l’INSMI (Institut du CNRS en charge des mathématiques), soit par l'intermédiaire de responsables en poste, comme dans les ministères (Enseignement Supérieur, Recherche, Education Nationale) ou dans les différents organismes nationaux (AERES, ANR, CNU,…) ; une société savante généraliste en mathématiques ne fait-elle pas double emploi avec elles ?
 
Tout d'abord, la SMF interagit pleinement avec ces instances. Un exemple typique en est le CIRM qui est un établissement de la SMF, et dont elle assure la gestion financière. Techniquement, le CIRM est une UMS (Unité Mixte de Service) entre le CNRS et la SMF ; les grandes décisions de pilotage sont prises en concertation entre les tutelles du CIRM (CNRS, MESR, SMF), son directeur et ses conseils.
Cependant, la spécificité de la SMF par rapport à ces instances  nationales est double :
  • D’une part, une société savante comme la SMF a une vue d’ensemble sur toutes les questions, et n’est pas cantonnée à des aspects spécifiques (recherche pour le CNRS, évaluation individuelle de la recherche pour le CNU, évaluation des laboratoires pour l’AERES,…) ; elle peut donc appréhender pleinement leurs imbrications.
  • D'autre part, la SMF a vocation à représenter l’ensemble de la communauté mathématique. Les membres de son conseil d’administration sont élus par tous ses adhérents, ce qui lui confère une légitimité pour représenter la communauté mathématique que des personnes nommées ou dépendant de tutelles ne peuvent avoir. En pratique, cette légitimité s'appuie aussi sur le réseau des correspondants locaux de la SMF présents dans chaque établissement: nous pouvons consulter efficacement à travers eux l’ensemble de la communauté mathématique universitaire lorsqu’une réaction rapide s’impose sur un sujet important.
Le fait que la SMF ne dépende d’aucune tutelle nous donne une liberté de parole que les autres instances n’ont pas…et nous l’utilisons ! Il nous arrive fréquemment d’apporter des critiques constructives à telle ou telle décision, voire même de nous exprimer dans la presse nationale s’il s’avère nécessaire d’avertir l’opinion publique des dangers potentiels d’une réforme.
 
J'adhère déjà à une autre société de mathématiques (APMEP, Femmes & mathématiques, SMAI, SFdS, UPS,...), pourquoi adhérer aussi à la SMF ?
Les différentes associations de mathématiques sont complémentaires et non en concurrence. Les adhésions communes à plusieurs sociétés sont d'ailleurs encouragées par des tarifs préférentiels. La spécificité de la SMF est qu’elle est un lieu de rencontre et d’échange entre tous les mathématiciennes et mathématiciens, sans exclusive. De nombreuses questions concernent l’ensemble de notre communauté, et sont transversales ; il est essentiel qu’un lieu existe où des représentants de toutes les parties des mathématiques puissent se retrouver et débattre. Ceci explique pourquoi la SMF a été en première ligne depuis trois ans sur la réflexion à propos des réformes en cours (enseignement supérieur, recherche, éducation nationale) qui sont typiquement des sujets où l’appartenance à une sous-communauté des mathématiques n’a pas d’incidence. 
Sur le plan de la recherche, la multiplication des interactions et des apports croisés entre différentes parties de mathématiques ne peuvent être appréhendées qu'au sein d'une association où des acteurs de tous les domaines des mathématiques se rencontrent et peuvent confronter leurs points de vue, et qui favorise les interactions entre ces domaines dans un esprit de coopération, et sans défendre des intérêts particuliers.
 
Je suis en province, suis-je représenté à la SMF, que fait la SMF en dehors de Paris ?
La SMF est présente non seulement à l'IHP à Paris mais aussi à la Maison de la SMF à Marseille. Elle organise ou soutient des manifestations variées dans toute la France, tournées vers le grand public, le monde de l'enseignement, ou les chercheurs en mathématiques (l'éventail est large : des Promenades Mathématiques aux Etats de la Recherche) ; la journée annuelle de la SMF a lieu régulièrement hors de Paris.
Les instances dirigeantes de la SMF, aussi bien son bureau que son conseil d'administration, comprennent tout autant de provinciaux que d’habitants de la région parisienne.
Les correspondants locaux, présents dans la plupart des départements de mathématiques à travers la France, relaient les informations venant de la SMF et participent à la diffusion des informations sur leur universités, notamment via des enquêtes sur des sujets d'actualité, par exemple en 2009 l'avancement des maquettes des masters ou l'introduction de la bibliométrie dans l'évaluation de la recherche.
 
Je suis scientifique professionnel, mais je ne suis pas mathématicien, pourquoi adhérer à la SMF ?
Les frontières entre les disciplines tendent à s'estomper. Beaucoup de chercheurs sont dans des domaines connexes aux mathématiques, ou sont proches des mathématiques sans se reconnaître pour autant comme mathématiciens professionnels. Beaucoup de questions, en recherche aussi bien que dans le fonctionnement des carrières et des structures de recherche sont inter-disciplinaires.
La SMF peut vous apporter des informations, un soutien, la diffusion de savoirs dans votre domaine.
Beaucoup de rencontres portant sur des sujets liés au domaine de la physique ou de l’informatique sont organisées au CIRM.
 
Je suis professeur de mathématiques au collège ou au lycée, pourquoi adhérer à la SMF ?
Appartenir à la SMF permet d’être tenu au courant des évolutions de notre discipline ; avoir un aperçu, même très général, sur la recherche actuelle en mathématiques ne peut qu’avoir des retombées bénéfiques sur l’enseignement de chacun.
La SMF suit les changements dans l’enseignement des mathématiques et les controverses qui les entourent. Elle apporte sa contribution  sur les questions d’enseignement auprès des pouvoirs publics, des commissions mises en place par les ministères, et est parfois amenée à prendre position dans la presse, si possible avec d’autres sociétés savantes.
La diversité des adhérents de la SMF permet que soit menée en son sein une réflexion unique sur la place des mathématiques dans le cursus des élèves, sur le contenu des programmes du secondaire et sur leur lien avec les programmes de l'enseignement supérieur. Elle permet les discussions aussi bien avec les spécialistes de mathématiques de l'APMEP, les informaticiens de la SPECIF qu'avec les autres associations scientifiques directement ou à travers le collectif de réflexion Actionsciences.
 
Je suis amateur de mathématiques ou mathématicien amateur, pourquoi adhérer à la SMF ?
Si vous aimez les mathématiques, adhérer vous permettra de recevoir les information diffusées par la SMF, les articles de la Gazette des mathématiciens qui vous permettront d'être tenu au courant de ce qui se passe dans les mathématiques aujourd'hui. Vous pourrez aussi soutenir nos nombreuses actions destinées au grand public, et même y participer!
Si vous vous inquiétez pour l'avenir de l'enseignement en France, au collège, au lycée ou à l'université, vous pourrez prendre part à la réflexion sur l'enseignement des mathématiques au sein de la SMF et soutenir les actions qui en découlent.
 
Pourquoi doit-on payer pour adhérer à la SMF ?
Une partie du coût d'adhésion couvre les frais de réalisation de la Gazette. La somme payée par chacun est aussi un signe concret de son engagement personnel au sein de la SMF. Afin que la part éventuelle de subventions et de mécénat ne puisse pas la placer en situation de dépendance, la SMF doit assurer l'essentiel de son financement au moyen des recettes propres que sont les cotisations et la vente des publications ; ceci est une condition nécessaire pour qu'elle puisse garder toute sa liberté de parole lorsqu'elle est amenée à prendre position sur des questions concernant par exemple l'enseignement ou la recherche.