Rencontre des jeunes chercheurs africains en France 2018

6-7 décembre 2018
IHP, Paris

Ces rencontres s'adressent aux jeunes scientifiques originaires de pays d’Afrique subsaharienne venus effectuer en France tout ou partie de leurs études supérieures en sciences mathématiques, physique fondamentale et appliquée, informatique. Elles sont en priorité destinées aux doctorants, qu’ils soient accueillis dans le cadre d’une thèse en cotutelle ou dans le cadre d’un doctorat français.

C’est la troisième édition de cette manifestation, dont les premières, en novembre 2016 et décembre 2018, ont connu un réel succès et répondu à une attente des jeunes scientifiques concernés.

But des rencontres

  • Permettre à ces jeunes scientifiques de préparer dans les meilleures conditions leur future carrière dans leur pays d’origine de manière à favoriser l’émergence d’une nouvelle génération de scientifiques.
  • Leur permettre de se présenter par l’intermédiaire d’une communication orale ou sous forme d’affiche et d’élargir les contacts qu’ils peuvent acquérir en France en les incitant à créer des réseaux thématiques larges.
  • Leur donner des informations sur les systèmes de recherche et d’enseignement supérieur en Afrique subsaharienne, sur les réseaux existants (AIMS, SARIMA, ANSOLE, LAM….) et aussi sur les actions et programmes de formation et de coopérations scientifiques d’organismes tels que le CNRS, le CEA, l’INRIA, l’IRD, l’AUF, le CIMPA.

Intervenants

  • Des scientifiques (universitaires, chercheurs, ingénieurs) africains et européens majoritairement issus de la francophonie.
  • Des représentants d’organismes de coopération internationale.

Programme des rencontres

  • Deux conférences plénières ; celle du 6 décembre sera donnée par Stéphane Mallat.
  • Deux tables rondes réparties sur les deux journées :
    • Changement climatique en Afrique : enjeux scientifiques, avec la participation de climatologues africains,
    • L’Enseignement Supérieur et la Recherche en Afrique face au défi démographique, avec participation annoncée de Monsieur le Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche du Sénégal.
  • Des ateliers courts et comptes-rendus d’action (concours physique expérimentale en Afrique subsaharienne, concours développement durable en Ethiopie,…).
  • Des séances de communications en sessions parallèles thématiques.
  • Des sessions de posters.

Comité d’organisation

Luc Allemand (Afriscitech), Aline Bonami (Université d'Orléans et APSA), Odette Fokapu (Université Technologique de Compiègne et APSA), Daniel Hennequin (Université Lille 1 et APSA), François Piuzzi (APSA), Annie Raoult, Présidente (Université Paris Descartes et APSA), Annick Suzor-°©‐Weiner (Université Paris-Saclay et APSA).