Textes émanant de la SMF

  • 12/03/09 - « Masterisation » des concours de recrutement des enseignants - Lettre ouverte Darcos

    Lettre ouverte des sociétés savantes au Ministre de l’Education nationale

  • 12/03/09 - Lettre Ouverte à X. Darcos

    Monsieur le Ministre,
    Nous nous adressons solennellement à vous en tant que responsables élus et porte-parole de plus de 30 sociétés savantes. Ces sociétés qui nous ont mandés pour vous écrire réunissent notamment une grande partie des universitaires spécialistes des principales matières enseignées dans les établissements dont vous avez la haute responsabilité.

  • 27/02/09 - Rencontre entre la SMF, la SFP et la SCF avec La Ministre

    Suite à la lettre de protestation du 9 février 2009, la SMF, la SFP et la SFC ont été reçues mardi dernier par la Ministre, Madame Valérie Pécresse, accompagnée de ses conseillers. Cette rencontre a permis un large échange de vues sur les réformes en cours. Nous avons exprimé l'ensemble de nos demandes, sur la base du document adopté par nos conseils d'administration en juin dernier (voir le point du 22 juin 2008). En ce qui concerne plus spécifiquement le décret sur le statut des enseignants-chercheurs, nos trois sociétés ont rencontré la médiatrice, Claire Bazy-Malaurie.

    Fichier: 
  • 20/02/09 - Compte-rendu détaillé de l'entrevue d'une délégation de la SMF reçue 16 janvier 2009

    Compte-rendu de l’entrevue au MESR
    du 16 Janvier 2009
    Société Mathématique de France
    17 Février 2009
    A la suite de l’envoi aux ministres Valérie Pécresse et Xavier Darcos de la pétition concernant la
    reforme dite de ”mastérisation”, nous avons été reçus le 16 janvier 2009 au Ministère de l’enseignement
    supérieur et de la recherche par Bénédicte Durand, conseiller technique sciences humaines, et Thierry

  • 09/02/09 - Indignation des trois Sociétés Savante (SMF, SFP, SCF) suite au discours du Président de la République du 22 janvier

    Lettre des trois Sociétés Savantes (SMF-SFP-SCF) exprimant à la Ministre Valérie Pécresse leur indignation suite au discours du Président de la République du 22 janvier sur la recherche.

  • 30/01/09 - Résultats de l'enquête sur le blocage

    Informations obtenues auprès de correspondants SMF et responsables locaux.

  • 20/01/09 - Compte-rendu bref de l'entrevue au MESR du 16-01-09

    Nous vous informons que, en réponse à notre envoi de la pétition que vous avez signée et à notre
    demande de rendez-vous, une délégation de la SMF conduite par son président Stéphane Jaffard a
    été reçue le 16 Janvier au Ministère de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche par Thierry
    Coulhon et Bénédicte Durand, conseillers de Valérie Pécresse. Nous leur avons exposé les
    principaux motifs de la pétition tels qu'énumérés dans la liste de questions que nous avons
    publiée le 12 Novembre dernier, sur le contenu des concours, l'absence de programme, les
    problèmes de mise en oeuvre de stages, l'épreuve de connaissance du système éducatif, les
    mesures de transitions. Nous avons également informé nos interlocuteurs des résultats de notre
    enquête sur l'état de préparation des maquettes de cursus de Masters de mathématiques et
    enseignement (1).

  • 17/12/08 - Demande de Rendez-vous Pecresse

    Madame la Ministre,
    La Société Mathématique de France vous adresse par le présent courrier une
    pétition concernant la « mastérisation » des concours d'enseignement. Elle y
    demande comme de nombreuses autres associations de différentes disciplines
    et de nombreux conseils d'Universités un moratoire de un an qui seul
    permettrait de mener à bien une réforme de la formation et du recrutement
    des enseignants dans des conditions satisfaisantes.

  • 03/12/08 - A propos du futur Institut National des Sciences Mathématiques et de leurs Interactions

    Communiqué des sociétés savantes de mathématiques concernant le futur institut de mathématiques du CNRS.

    Il est difficile d’identifier les facteurs qui ont concourus au fil des ans au maintien, au plus haut niveau, d’une école de mathématiques française au plus haut niveau. Il est admis dans la communauté que l’existence d’un consensus parmi les mathématiciens eux-mêmes, sur lesquels pouvaient s’appuyer les responsables successifs, qu’ils soient au Ministère ou au CNRS, a joué un rôle central pour que les mathématiciens sortent d’une vision souvent individualiste et parisienne pour aller vers une dynamique de laboratoires répartis sur le territoire, à même de participer à la compétition internationale actuelle et aux enjeux de la discipline. Il faut citer en particulier les noms de Claude Godbillon et Jean Giraud au Ministère, ainsi que l’action des directeurs scientifiques adjoints au CNRS depuis une quinzaine d’années. L’idée d’Institut de mathématiques n’est pas nouvelle, puisqu’elle avait déjà été lancée il y a vingt ans. La discipline, avec sa structuration actuelle, se prête bien à la création d’un institut, dont les missions comprendront les actions suivantes :
    - favoriser l’excellence par des moyens appropriés ;
    - encourager la définition d’une politique scientifique nationale pour la recherche et la formation, ainsi que sa mise en oeuvre ;
    - aider au développement des «grands instruments»des mathématiciens ;
    - permettre de mutualiser un certain nombre de moyens.
    Il y a toutefois des conditions à respecter pour que la création de l’Institut soit un succès, dont la première est l’adhésion de notre communauté au projet. Les Sociétés Savantes de Mathématiques considèrent que, du fait de leur représentativité de la communauté scientifique, il est de leur rôle de faire des propositions et des mises en garde. Elles souhaitent être consultées dans le processus de mise en place de l’Institut.

    Fichier: