SMF

Candidatures aux élections du Conseil d'Administration 2019

Liste des candidats : élections du 5 juin 2019

Hermine Biermé

Je suis Professeur à l’université de Poitiers, membre du laboratoire de mathématiques et applications. Mes thématiques de recherche concernent les probabilités, la statistique et l’image et plus particulièrement la modélisation stochastique en imagerie médicale. La SMF joue un rôle important auprès de la communauté mathématique française dans différentes directions : publications, enseignement et recherche et promotion des mathématiques. Depuis 2016 je suis membre du Conseil d'Administration, chargée de mission « droits humains ». Je renouvelle cette année ma candidature car je souhaite poursuivre mon travail et contribuer aux actions de valorisation et de promotion de la SMF.

 

Bruno Duchesne

Maître de conférences à l’Institut Elie Cartan de Lorraine, je travaille en théorie géométrique et ergodique des groupes. Après avoir été un des organisateurs de la première semaine CIRM-SMF en 2019 et du congrès de la SMF en 2020, je souhaite m’investir dans la SMF, en particulier pour développer l’aspect collectif de notre communauté mathématique.

 

 

 

 

François Ducrot

Je suis maître de conférences à l’université d’Angers et ma spécialité est la géométrie algébrique. Je me suis beaucoup investi dans la formation des professeurs et les relations entre l’université et l’enseignement secondaire, ainsi que dans des activités de popularisation des mathématiques, en particulier au travers de Math.en.Jeans. J’interviens également dans les enseignements en lien avec l’informatique. Je participe, depuis sa création, à Mathrice, qui regroupe les informaticiens des laboratoires de math en France. Je me propose, si je suis élu, de m’investir dans les questions d’infrastructure informatique de la SMF et à les liens de la SMF avec Mathrice.

 

 

 

David Dos Santo Ferreira

Je suis professeur à  l'université de Lorraine depuis septembre 2012, responsable de l'équipe équations aux dérivées partielles - l'une des quatre équipes composant  l'Institut Élie Cartan}  depuis janvier 2014.
Mes intérêts gravitent autour des problèmes inverses (la détermination d'un ou plusieurs coefficients d'une  équation à partir de mesures faites sur les solutions), de l'analyse harmonique (problèmes de prolongement unique, inégalités fonctionnelles dans les espaces de Lebesgue) et plus généralement autour de l'analyse des équations aux dérivées partielles.
Je suis depuis presque trois ans le trésorier de la Société Mathématique de France. J'ai découvert le fonctionnement de la SMF à mon arrivée, ses multiples activités au service de la communauté, et j'ai pu participer comme membre du bureau à quelques unes des  transformation initiées depuis 3 ans. Je souhaiterais continuer à contribuer au fonctionnement de la SMF et m'impliquer dans cette partie importante de la vie de la communauté.

 

 

Fabien Durand

Je suis enseignant-chercheur à l’Université de Picardie Jules Verne depuis 1998. Mon activité de recherche concerne les systèmes dynamiques et l’informatique théorique. J’ai été directeur du Laboratoire Amiénois de Mathématique Fondamentale et Appliquée de 2012 à fin 2017. Je siège actuellement à la 25eme section du CNU. Je suis très attaché aux œuvres collectives et redevable à celles qui m’ont apportées des formes de soutien. C’est pour cela que je souhaite m’engager pour la SMF. Je suis très intéressé par la vulgarisation des mathématiques. Entre autres actions, j’interviens dans une dizaine d’établissements du secondaire par an pour y donner des exposés de mathématiques grand public et j’ai organisé un Congrès Maths.en.Jeans en 2019 à Amiens. Les nouveaux supports pour l’enseignement suscitent mon intérêt comme la plateforme WIMS. Je dirige un groupe de travail IREM sur l’utilisation de cette plateforme. Je suis de près l’évolution de l’édition scientifique, thème qui impacte fort notre façon de publier et les budgets de la recherche. Toute mon attention va également vers l’insertion des jeunes, notamment dans le privé et l’industrie, vers le rôle des mathématiques dans les nouvelles technologies et leurs usages, vers la structuration de l’enseignement aussi bien dans le secondaire que dans le supérieur. La SMF joue un rôle très important dans ces domaines, je souhaite l’accompagner.

 


 

 

Clotilde Fermanian

Je suis Professeur à l’Université Paris-Est Créteil et travaille en équations aux dérivées partielles. Je m’intéresse à des aspects théoriques, en lien avec l’analyse harmonique, ainsi qu’aux applications, notamment vers la dynamique moléculaire en chimie quantique. La SMF me semble jouer un rôle important dans notre communauté, par ses activités de réflexion et ses prises de position sur les sujets d’importance pour nous et je suis intéressée à participer à ces travaux, en dialogue avec les autres sociétés savantes, notamment la SMAI et la SFDS, et les acteurs institutionnels.  L’action de la SMF est également ancrée dans le concret par la gestion du Cirm qui connait une période de transformation importante, et par son activité d’édition. Dans une période de mutation de l’édition scientifique, la SMF peut jouer un rôle important de promotion de nouveaux modèles d’édition scientifique. En tant qu’élue au CA de la SMF, j’aimerais accompagner la SMF dans cette direction et travailler à soutenir le Cirm.

 

 

 

 

Mélanie Guenais

Je suis maîtresse de conférence à l’Université Paris-Sud, au laboratoire de Maths d’Orsay depuis 1998. Mon domaine de recherche concerne la théorie ergodique des systèmes dynamiques. Je suis chargée de mission pour la diffusion des mathématiques à Paris-Sud depuis 2012 et ai participé en particulier à la mise en place de la MISS (Maison d’Initiation et de Sensibilisation aux Sciences). Je suis aussi impliquée dans la formation des enseignants du premier et second degré, et suis responsable de la formation des professeurs d’école à Orsay depuis deux ans. Je serais heureuse de participer au CA de la SMF pour pouvoir développer la structuration de la diffusion des mathématiques et échanger sur les questions liées à l’enseignement des mathématiques.

 

 

 

Marius Paicu

Je m'appelle Marius Paicu et je suis professeur à l'université de Bordeaux depuis 2010. Mes recherches s'effectuent principalement en analyse des équations aux dérivées partielles. Je m'intéresse notamment aux équations d'évolution non linéaires provenant de la mécanique des fluides que j'étudie par des méthodes d'analyse microlocale et d'analyse harmonique. Je souhaite m'investir au sein de la SMF en me présentant au CA de la SMF, afin de participer à la modernisation des actions de la SMF à l'attention des élèves et étudiants passionnés par les mathématiques, des doctorants et des jeunes chercheurs. Je souhaite aussi participer au renforcement des liens entre les membres de la communauté mathématique par l'organisation des conférences et des actions scientifiques favorisant les interactions entre les mathématiques pures et appliquées.

 

 

 

Alban Quadrat

Directeur de Recherche à Inria Paris, je travaille au sein de l’équipe Ouragan (OUtils de Résolution Algébriques pour la Géométrie et ses ApplicatioNs) commune avec l’IMJ — PRG de Sorbonne Université. Mes recherches portent sur le développement algorithmique de théories mathématiques (théorie des modules, algèbre homologique, analyse algébrique, algèbre différentielle), leur implantation dans des systèmes modernes de calcul formel, et leur utilisation dans des problèmes venant des sciences de l’ingénieur (théorie du contrôle, traitement du signal) en lien avec des industriels. Je souhaiterais m’investir au sein de la SMF afin d’oeuvrer au rapprochement des mondes des mathématiques fondamentales, de l’informatique et de l’industrie.

 

 

Publiée le 02.05.2019