SMF

Candidatures aux élections du Conseil d'Administration 2020

Liste des candidats : élections du 12 juin 2020

Ramla Abdellatif

Actuellement maîtresse de conférence à l’Université de Picardie Jules Verne, mes thèmes de recherche se situent à l’intersection entre théorie des représentations et théorie des nombres, et relèvent plus particulièrement du programme de Langlands. Dans le cadre de mes activités d’enseignement au sein de l’INSPE d’Amiens, je m’investis dans la formation des enseignants du primaire et du secondaire. Cet investissement se double d’une forte participation à différentes activités de diffusion des mathématiques à destination du grand public, qu’il soit scolaire ou non. Comme l’a démontré l’actualité récente, la SMF a un rôle important à jouer au sein de la société, que ce soit pour porter la voix des mathématicien-ne-s auprès de certaines instances ou pour permettre le rayonnement de l’activité mathématique française auprès de différents publics. En étant élue au CA de la SMF, j’espère pouvoir contribuer à la poursuite des actions de promotion et de diffusion des mathématiques initiée par notre société savante, ainsi qu’au renforcement de sa place comme interlocuteur important pour les questions d’enseignement des mathématiques à différents niveaux et pour les questions de société en lien avec la recherche et ses acteurs (individuels ou collectifs).

 

 

Stéphane Ballet

Maître de conférences à Aix-Marseille Université, je suis responsable de l’équipe Arithmétique et Théorie de l’Information (ATI) de l’Institut de Mathématiques Marseille (I2M). Mes domaines de recherche principaux concernent la géométrie algébrique des variétés sur les corps finis et application à la théorie de l’information, en particulier l’algorithmique dans les corps finis. Auparavant, je me suis particulièrement investi dans le développement des mathématiques en Territoire d’Outre-mer avec la création d’une unité de recherche en mathématiques à l’université de la Polynésie Française en 2004, ainsi que de l’Association de Mathématiciens de Polynésie.
Ces dernières années, je me suis investi dans l’enseignement de l’histoire et de l’épistémologie des mathématiques au sein de la licence de mathématiques de mon université. Je souhaiterais aussi m’investir dans la vulgarisation et la diffusion des mathématiques et de son histoire. C’est en ce sens que j’aimerais donc rejoindre la SMF et son Conseil d’Administration.

 

 

Jean-René Chazottes

Directeur de Recherche au CNRS et directeur du Centre de Physique Théorique de l’École polytechnique, je suis également professeur chargé de cours à temps partiel dans le département de mathématiques appliquées de l'École polytechnique. Je m’intéresse aux systèmes dynamiques, à la physique statistique rigoureuse, et à l’écologie mathématique. J’aime collaborer avec des collègues d’horizons variés : mathématiciens, physiciens et biologistes. 

Ces dernières années la SMF a montré le rôle important qu’elle peut jouer dans un paysage national et international fort complexe et sans cesse changeant, que ce soit dans le contexte de l’enseignement ou de la recherche. Je souhaite continuer à apporter ma modeste contribution au fonctionnement de la SMF et participer au maintien de sa dynamique.

 

 

 

Raphaël Danchin

Je suis Professeur à l’université Paris-Est Créteil depuis 2002. Mon domaine de recherches est à la frontière des EDP non linéaires et de l’analyse harmonique. J’étudie divers systèmes d’équations modélisant l’évolution des fluides : équations de Navier-Stokes avec prise en compte d’effets physiques supplémentaires : capillarité, radiation, gravité,…
J’ai un peu d’expérience en matière de responsabilités collectives aussi bien au niveau local que national : porteur d’un projet ANR, directeur adjoint de mon laboratoire de 2009 à 2015, et membre titulaire du CNU 26 de 2011 à 2015, et depuis 2019. Enfin, je suis secrétaire de la SMF depuis 2017 et également chargé de missions « événements de la SMF ». Cela comprend notamment le suivi des conférences biennales de la SMF et du concours SMF junior, et la responsabilité des « États de la recherche SMF » et des semaines CIRM-SMF. 
Plusieurs membres du Bureau de la SMF sont arrivés au bout de leur mandat, et devront donc céder leur place après la prochaine élection. Afin d’assurer une transition la plus douce possible dans la politique
menée par la SMF depuis quelques années, je souhaite, si je suis élu, poursuivre mon travail au sein du Bureau.

 

 

Romuald Elie

Je suis chercheur en mathématiques appliquées. Mes thématiques de recherche sont à l’interface entre programmation dynamique, contrôle stochastique, méthodes de Monte Carlo, machine learning et théorie des jeux. 
Par le passé, j’ai eu l’occasion de travailler à l’ETH Zurich, l’Université Paris-Dauphine, UC Santa Barbara, University of Michigan et UC Berkeley. En France, je suis membre de la commission scientifique de l'institut des Actuaires et je me suis impliqué pendant quelques années dans l’Agence Maths Entreprise (AMIES) pour essayer de renforcer des liens entre problématiques industrielles et projets de recherche académique. 
Je suis professeur à l’Université Gustave Eiffel on leave depuis peu auprès du laboratoire d’intelligence artificielle de Google Deepmind. Je souhaite m’investir au sein de la SMF pour participer à son rayonnement, en particulier à l’international, et essayer de renforcer les liens entre recherche académique et problématiques industrielles.

 

 

 

Jérôme Germoni

Je suis maître de conférences à l'université Lyon 1 depuis 1998, membre de l'Institut Camille Jordan. Je m'intéresse particulièrement à l'enseignement et à la médiation scientifique, ce qui m'a conduit à être directeur de l'Institut de recherche pour l'enseignement des mathématiques de Lyon (IREM) et de la Maison des mathématiques et de l'informatique (MMI). De plus, je contribue au site Images des mathématiques (responsable de la revue de presse et quelques articles). Après un mandat au conseil d'administration de la SMF, pendant lequel je me suis surtout attelé au transfert des données bibliographiques de l'ancien système au nouveau, je souhaite poursuivre cette mission sur les questions numériques liées aux publications (DOI, classes LaTeX...).

 

 

 

 

Harald Helfgott

Chercheur au CNRS depuis 2010 et directeur de recherche depuis 2014, je travaille dans la théorie analytique des nombres, la théorie asymptotique des groupes, la combinatoire additive et la géométrie diophantienne, ainsi que dans des problèmes algorithmiques dans quelques de ces domaines. Actuellement détaché en Allemagne, où je dirige un groupe de postdocs et étudiants
d'une certaine taille, je garde mes liens à l'IMJ-PRG et envisage d'y retourner à plein temps en 2021. J'organise régulièrement des écoles d'hiver/été et des rencontres scientifiques en Amérique Latine, et, bien sûr, en France et en Europe en général.
Je souhaite m'investir dans la SMF avec un intérêt particulier pour le renforcement de ses liens avec des communautés mathématiques au tiers monde et aussi ailleurs. 

 

 

 

Evelyne Miot

Je suis chargée de recherche au CNRS depuis 2010, affectée à l'Institut Fourier à Grenoble depuis 2016. Mon domaine de recherche est celui des équations aux dérivées partielles, plus précisément les équations de la mécanique des fluides et de la théorie cinétique avec parfois des incursions dans le monde des équations dispersives. Le fil conducteur de mon travail est la dynamique des solutions de ces équations en présence de singularités, qui consistent typiquement en des tourbillons ponctuels ou filamentaires en mécanique des fluides. Depuis 2017, je suis directrice adjointe de la cellule Mathdoc, unité mixte de services dont le but est de développer un ensemble de services documentaires et d'édition pour les mathématicien.ne.s ou documentalistes en mathématiques. À ce titre, je m'intéresse évidemment beaucoup aux enjeux de diffusion et d'édition scientifiques.

La SMF participe activement à l'animation de la vie mathématique française à différents niveaux : diffusion, interactions avec la société ou les industries, enseignement, publications... Je crois que ces missions sont très utiles pour notre communauté. En rejoignant le CA de la SMF, je souhaite contribuer à son action, en m'impliquant notamment dans les questions en rapport avec l'édition.

 

 

Fabrice Vandebrouck

Je suis professeur depuis 2017 à l’université de Paris (ex université Paris Diderot, UFR de mathématiques). Après une thèse en analyse harmonique en 1999, j’ai fait une reconversion puis mon HDR en didactique des mathématiques en 2011. Ce sont les difficultés des étudiants à l’entrée à l’université qui m’ont amenées à m’investir dans des travaux de didactique, à une époque où les conditions au lycée permettaient encore de penser la continuité avec l’université. Je travaille spécifiquement sur l’enseignement de l’analyse et l’utilisation des nouvelles technologies du lycée à l’université. Mais je suis bien conscient que c’est actuellement à une autre échelle que les difficultés des étudiants se jouent, spécifiquement à l’heure de la mise en œuvre de la nouvelle organisation et des nouveaux programmes du lycée : réduction de la part des sciences dont on verra bien vite les effets sur le gros de nos futurs professeurs des écoles, nombres d’heures de mathématiques trop restreintes vis-à-vis des contenus à enseigner en spécialité ; modularisation des enseignements dont on peut prévoir des effets pervers comme on en a vus au niveau de l’université. Je reste actif au niveau des IREM en travaillant avec des enseignants de lycée. J’avais notamment piloté l’organisation en 2013 du colloque de Lyon « la réforme des programmes du lycée : et alors ? ». J’ai été naïf en 2014 - lorsque j’ai été président de l’ADIREM – à l’annonce du plan « Stratégie MathématiqueS ». On ne m’y prend plus trop…. Quelles nouvelles actions sont à notre portée et ne seraient pas futiles ?  J’espère pouvoir m’investir au niveau du CA sur les questions d’enseignement des mathématiques, au sein de la communauté, en promouvant aussi des liens entre les différentes sociétés, notamment avec l’ARDM dont je suis membre.

 

Assemblée générale de la SMF : 12 juin 2020

Tout savoir sur le vote électronique

 

Publiée le 20.04.2020