SMF

Problème de plateau, équations fuchsiennes et problème de Riemann Hilbert

The Plateau problem, Fuchsian systems and the Riemann-Hilbert problem

Laura Desideri
Problème de plateau, équations fuchsiennes et problème de Riemann Hilbert
  • Consulter un extrait
  • Année : 2013
  • Tome : 133
  • Format : Papier, Électronique
  • Langue de l'ouvrage :
    Français
  • Class. Math. : 53A10, 34A30, 34M35, 34M50, 34M55, 32G34
  • Nb. de pages : vi+116
  • ISBN : 978-2-85629-766-7
  • ISSN : 0249-633-X
  • DOI : 10.24033/msmf.443
Ce mémoire est consacré à la résolution du problème de Plateau à bord polygonal dans l'espace euclidien de dimension trois. Il s'appuie sur la méthode de résolution proposée par René Garnier dans un article méconnu, voire inconnu, publié en 1928. L'approche de Garnier est très différente de la méthode variationnelle, elle est plus géométrique et constructive, et permet d'obtenir des disques minimaux sans point de ramification. Cependant, elle est parfois très compliquée, voire obscure et incomplète. On retranscrit sa démonstration dans un formalisme moderne, tout en proposant de nouvelles preuves plus simples, et en en complétant certaines lacunes. Ce travail repose principalement sur l'utilisation plus systématique des systèmes fuchsiens et la mise en évidence du lien entre la réalité d'un système et sa monodromie. La méthode de Garnier repose sur le fait que, par la représentation de Weierstrass spinorielle des surfaces minimales, on peut associer une équation fuchsienne réelle du second ordre, définie sur la sphère de Riemann, à tout disque minimal à bord polygonal. La monodromie de cette équation est déterminée par les directions orientées des côtés du bord. Le bon point de vue consiste à considérer des polygones pouvant avoir un sommet en l'infini. Pour résoudre le problème de Plateau, on est donc amené à résoudre un problème de Riemann-Hilbert. On procède ensuite en deux étapes : on construit d'abord, par déformations isomonodromiques, la famille de tous les disques minimaux dont le bord est un polygone de directions orientées données. Puis on montre, en étudiant les longueurs des côtés des bords polygonaux, qu'on obtient ainsi tout polygone comme bord d'un disque minimal.
This dissertation is devoted to the resolution of the Plateau problem in the case of a polygonal boundary in the three-dimensional euclidean space. It relies on a method developped by René Garnier and published in 1928 in a paper which seems today to be totally forgotten. Even if Garnier's method is more geometrical and constructive than the variational one, it is sometimes really complicated, and even obscure or incomplete. We rewrite his proof with a modern formalism, we fill some gaps, and we propose some alternative easier proofs. This work mainly relies on a systematic use of Fuchsian systems and on the relation that we establish between the reality of such systems and their monodromy. Garnier's method is based on the following result : using the spinorial Weierstrass representation for minimal surfaces, we can associate to each minimal disk with a polygonal boundary a real Fuchsian second order equation defined on the Riemann sphere. The monodromy of the equation is encoded by the oriented directions of the edges of the boundary. To solve the Plateau problem, we are thus led to solve a Riemann–Hilbert problem. Then, we proceed in two steps : first, by means of isomonodromic deformations, we construct the familly of all minimal disks with a polygonal boundary with given oriented directions. Then, by studying the edges's lengths of these polygonal boundaries, we show that every polygon is the boundary of a minimal disk.
Surfaces minimales ; systèmes complètement intégrables ; équations fuchsiennes et systèmes fuchsiens ; problème de Riemann-Hilbert ; déformations isomonodromiques ; système de Schlesinger.
Minimal surfaces ; integrable systems ; Fuchsian equations and Fuchsian systems ; the Riemann-Hilbert problem ; isomomodromic deformations ; Schlesinger system.
Prix
Adhérent 28 €
Non-Adhérent 39 €
Quantité
- +