SMF

Nilsystèmes d'ordre 2 et parallélépipèdes

Two step nilsystems and parallelepipeds

Bernard Host, Alejandro Maass
Nilsystèmes d'ordre 2 et parallélépipèdes
  • Consulter un extrait
  • Année : 2007
  • Fascicule : 3
  • Tome : 135
  • Format : Électronique
  • Langue de l'ouvrage :
    Français
  • Class. Math. : 37B99
  • Pages : 367-405
  • DOI : 10.24033/bsmf.2539
En topologie dynamique, une famille ique de systèmes est celle formée par les rotations minimales. La e des nilsystèmes et de leurs limites projectives en est une extension naturelle. L'étude de ces systèmes est ancienne mais connaît actuellement un renouveau à cause de ses applications, à la fois à la théorie ergodique et en théorie additive des nombres. Les rotations minimales sont caractérisées par le fait que la relation de proximalité régionale est l'égalité. Nous introduisons une nouvelle relation, celle de bi-proximalité régionale, et montrons qu'elle caractérise les limites projectives de nilsystèmes d'ordre 2. Les rotations minimales sont liées aux suites presque périodiques et de même les nilsystèmes correspondent aux nilsuites. Ces suites introduites en théorie ergodique sont intervenues depuis dans certaines questions de théorie des nombres. De notre caractérisation des nilsystèmes d'ordre 2 nous déduisons une caractérisation des nilsuites d'ordre 2. Les démonstrations s'appuient d'une manière essentielle sur l'étude des « structures de parallélépipèdes »ˆ̂Mdéveloppée par B. Kra et le premier auteur.
One natural extension of this family is the of nilsystems and their inverse limits. These systems have arisen in recent applications in ergodic theory and in additive combinatorics, renewing interest in studying these ical objects. Minimal rotations can be characterized via the regionally proximal relation. We introduce a new relation, the bi-regionally proximal relation, and show that it characterizes inverse limits of two step nilsystems. Minimal rotations are linked to almost periodic sequences, and more generally nilsystems correspond to nilsequences. Theses sequences were introduced in ergodic theory and have since be used in some questions of Number Theory. Using our characterization of two step nilsystems we deduce a characterization of two step nilsequences. The proofs rely in an essential way on the study of “parallelepiped structures” developed by B. Kra and the first author.
Nilsystèmes, systèmes distaux, nilsuites
Nilsystems, Distal systems, Nilsequences
Prix
Adhérent 13 €
Non-Adhérent 13 €
Quantité
- +